Connect with us
glory 83 ppv

Boxe

Chisora appel Wilder : je veux goûter cette puissance ; Faisons la guerre à Vegas ou à Wembley

dereck chisora deontay wilder

L’an­glais Dereck Chi­so­ra vient une nou­velle fois de pro­po­ser un com­bat à l’an­cien cham­pion du monde WBC, Deon­tay Wil­der.

Chi­so­ra, le vété­ran poids lourd bri­tan­nique d’o­ri­gine zim­babwéenne, s’est bâti une cer­taine répu­ta­tion en affron­tant les chal­len­gers les plus durs de sa divi­sion. Sa der­nière sor­tie l’a vu déployer un effort vaillant mais per­dant lors d’un match revanche contre Joseph Par­ker. Après ce com­bat, au milieu des appels à la retraite du public, Chi­so­ra ​​a expri­mé sa volon­té d’af­fron­ter l’ar­tiste du KO, Deon­tay Wilder.

Chi­so­ra, 38 ans, a réité­ré son désir de com­battre Wil­der, 36 ans, dans une récente inter­view lors de la nuit du com­bat entre Amir Khan contre Kell Brook qui s’est tenu Man­ches­ter, en Angle­terre, et que Brook a rem­por­tée par KO tech­nique au sixième tour.

“Je suis un grand fan du Bronze Bom­ber, mais avant rac­cro­cher les gants, mec, laisse-moi goû­ter cette puis­sance, bébé”. A décla­ré Chi­so­ra ​​à SecondsOut.com. “Je veux venir en Amé­rique et faire la guerre avec toi, mon frère.”

A ce jour, on ne sait tou­jours pas si Wil­der pour­sui­vra sa car­rière. Le pun­cheur amé­ri­cain a récem­ment décla­ré dans une inter­view qu’il pré­voyait de s’im­pré­gner d’une drogue psy­ché­dé­lique sud-amé­ri­caine – l’Aya­huas­ca – pour l’ai­der à déter­mi­ner s’il devait ou non pour­suivre sa car­rière. Wil­der vient de subir une défaite bru­tale par KO contre le tenant du titre WBC, Tyson Fury, lors de la tri­lo­gie l’é­té dernier.

Vêtu d’une tenue afri­caine tra­di­tion­nelle, Chi­so­ra a fait allu­sion au film amé­ri­cain à suc­cès Coming to Ame­ri­ca dans le cadre de son dis­cours à Wilder.

“Je suis habillé et prêt, je viens en Amé­rique”, a décla­ré Chi­so­ra. “Fai­sons du rock and roll, bébé. Tu sais, je veux goû­ter à ta puissance.”

Chi­so­ra, cepen­dant, s’abs­tien­dra de juger les prouesses de frappe de Wil­der jus­qu’à ce qu’il ait une chance de l’é­va­luer per­son­nel­le­ment. Chi­so­ra ​​a sug­gé­ré Las Vegas ou Londres, au stade de Wem­bley, comme lieux possibles.

“Les gens disent tou­jours qu’il est puis­sant. Mais vous savez ce que je le ne pense pas. Si vous rece­vez ce mes­sage, pré­ve­nez-moi. Vegas, ou tu viens à Wem­bley, bébé.”

Lors­qu’on lui a deman­dé com­ment il abor­de­rait le com­bat contre Wil­der, Chi­so­ra ​​a fait réfé­rence à son sur­nom, “War”.

“Je la lui apporte”, a décla­ré Chi­so­ra. “La Guerre. C’est ça. La Guerre. C’est ça.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.