Connect with us

Actualités

Gael Grimaud : J’ai hâte d’en découdre !

gael grimaud

Gael Gri­maud, pre­mier cham­pion de l’his­toire de l’HEXA­GONE MMA, remet­tra en jeu sa cein­ture face au Mar­seillais Aymard Guih ce same­di à la Reims Are­na lors de l’HEXAGONE MMA 3.

Le cham­pion de MMA et cein­ture noir en Judo et JJB semble par­ti­cu­liè­re­ment moti­vé à retour­ner dans la cage.

“Je me sens très bien ! J’ai hâte d’en découdre ! J’ai fais une bonne pré­pa­ra­tion pour ce com­bat. La der­nière semaine semble un peu longue.”

Bien qu’ils ne se soient encore jamais affron­tés, Gri­maud et Guih se sont déjà croi­sés plu­sieurs fois.

“Aymard Guih est un com­bat­tant connu en France. Je l’ai croi­sé à quelques occa­sions dans les clubs et sur des évé­ne­ments.” “Il a une car­rière miti­gée mais il a l’air plu­tôt en forme si on regarde ses deux der­nières vic­toires.” “C’est un com­bat­tant plu­tôt cou­ra­geux et robuste.”

Gri­maud (21−7) a fait son retour à la com­pé­ti­tion en juillet 2021, après 4 ans d’ab­sence, à l’oc­ca­sion de l’HEXA­GONE MMA 1. Oppo­sé au Bré­si­lien Fal­co Néto, Gael s’est impo­sé par soumission.

“Je me suis sen­ti à l’aise dans la cage mal­gré l’appréhension après 4 ans de inac­ti­vi­té.
J’ai été sur­pris par son agres­si­vi­té en boxe mais mon ins­tinct a vite repris le des­sus.
Je suis à la mai­son dans cette cage. Ma vic­toire et la joie du public m’on redon­né le feu du combat.”

L’ob­jec­tif pre­mier pour Gri­maud est bien sur de défendre avec suc­cès son titre de cham­pion des-84kg, mais le Réunion­nais a aus­si d’autres ambitions.

“Mon pre­mier objec­tif est de gar­der ma cein­ture et de la mettre en jeu dès que l’occasion se pré­sente. En paral­lèle, je veux mon­trer la voie aux jeunes com­bat­tants Réunion­nais. Avec mon équipe, on créer des struc­tures à la Réunion pour accueillir le MMA dans trois sec­teurs : édu­ca­tifs, san­té et performance.”

Gri­maud fait par­tie de ses com­bat­tants qui ont atten­du long­temps avant de voir des com­pé­ti­tions de MMA en France. Mais depuis deux ans main­te­nant, c’est le cas et cela ouvre de nom­breuses portes.

“Le MMA en France a un grand ave­nir dans la mesure où on pri­vi­lé­gie les bases du sport. C’est à dire les qua­li­tés édu­ca­tives et san­tés de cette outils. Ce qui nous per­met­tra de pré­pa­rer des ath­lètes et un public de qualité.

Nous sommes bien lotis en terme d’infrastructures et de for­ma­tions en France. Donc nous sommes dans de bonnes condi­tions pour déve­lop­per le sport. Pour moi c’est une oppor­tu­ni­té de réa­li­ser ce rêve de vivre de mon sport, devant mon public. C’est aus­si l’opportunité de me confron­ter aux meilleurs com­bat­tants français.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.