Connect with us

Bellator MMA

Fedor Emelianenko en paix avec sa décision de prendre sa retraite après sa défaite au Bellator 290

La légende du MMA poids lourd de tous les temps, Fedor Eme­lia­nen­ko (40−7) a posé ses gants à l’in­té­rieur de la cage au Bel­la­tor 290 après une défaite au pre­mier tour par TKO contre le cham­pion Ryan Bader (31−7) lors de leur com­bat revanche.

Les choses se sont mieux pas­sées pour le légen­daire Russe qu’elles ne l’ont été lors de leur pre­mier en duel en 2019, lorsque Bader a éli­mi­né “The Last Eme­pe­ror” en seule­ment 35 secondes pour rem­por­ter le titre alors vacant. Cette fois, Bader avait besoin d’un peu plus de temps.

Bader a défen­du son titre avec cette nou­velle vic­toire et a envoyé Eme­lia­nen­ko à la retraite, sur une défaite. A 46 ans, Eme­lia­nen­ko semble cepen­dant tou­jours satis­fait de sa décision.

“Je me sens bien (à pro­pos de ma déci­sion)”, a décla­ré Eme­lia­nen­ko lors de sa confé­rence de presse d’a­près-com­bat. “Mon âge (m’a aidé à me déci­der), tout d’a­bord, mais toutes mes bles­sures que j’ai eues dans le pas­sé ont com­men­cé à me le rap­pe­ler. Mon corps ne se sent plus comme avant. La seule chose (que je ferais dif­fé­rem­ment, c’est) battre Ryan Bader, mais cela ne s’est pas produit.”

La déci­sion d’E­me­lia­nen­ko de rac­cro­cher les gants a été prise bien avant ce samedi.

Le Bel­la­tor savait depuis des mois que le pro­chain com­bat d’E­me­lia­nen­ko serait pro­ba­ble­ment son der­nier. La pro­mo­tion était en train de réser­ver son com­bat de retraite devant ses fans russes à domi­cile sur la Place Rouge de Mos­cou pour ce qui aurait été un moment poten­tiel­le­ment his­to­rique dans l’his­toire du MMA.

Mais lorsque la Rus­sie a enva­hi l’U­kraine et a com­men­cé une guerre qui approche main­te­nant d’un an, pen­ser à orga­ni­ser un évè­ne­ment en Rus­sie est deve­nu un exer­cice futile pour Bellator.

De nom­breuses som­mi­tés du MMA à la retraite du début de l’ère du MMA – d’an­ciens com­bat­tants comme Mark Cole­man, Chuck Lid­dell, Ran­dy Cou­ture, Royce Gra­cie et Matt Hughes avaient fait le dépla­ce­ment pour le der­nier com­bat de Fedor.

Eme­lia­nen­ko a décla­ré que ces anciens com­bat­tants lui avaient don­né de la moti­va­tion. Mais il a éga­le­ment décla­ré qu’il res­te­rait actif dans le sport avec l’é­quipe qu’il entraîne en Russie.

“C’est une par­tie de ma vie – l’une des par­ties les plus impor­tantes de ma vie – ma famille et mon équipe”, a‑t-il déclaré.

Eme­lia­nen­ko a dit qu’il veut être connu pour son genre d’es­prit spor­tif qui est deve­nu une rare­té en MMA aujourd’hui.

“Je veux qu’on se sou­vienne de moi comme (un concur­rent modeste)”, a‑t-il décla­ré. “Je prends tout comme ça arrive. Si je gagne, si je perds, cela n’a pas vrai­ment d’im­por­tance. C’est comme ça que ça doit se pas­ser. Vous avez vu aujourd’­hui, toute l’a­rène m’a encou­ra­gé (après ma défaite). J’ob­tiens ma popu­la­ri­té et ma base de fans en fonc­tion de mes actions à l’in­té­rieur de la cage, pas parce que je fai­sais du trash-tal­king et que je par­lais mal de mes adversaires.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *