Connect with us
1200x300-GC4-Boxemag

Actualités

Ryan Bader révèle ce que Cheick Kongo lui a dit lors du face à face au Bellator 273

bader kongo paris bellator

Le cham­pion des poids lourds du Bel­la­tor, Ryan Bader, est exci­té après son nou­veau face à face avec Cheick Kon­go au Bel­la­tor 273.

Bader, qui vient de réus­sir une nou­velle défense de sa cein­ture ce ven­dre­di, s’est retrou­vé face à face avec Cheick Kon­go dans le cadre de la pro­mo­tion de leur com­bat revanche pré­vu le 6 mai pro­chain au Bel­la­tor Paris 2.

En 2019, un coup acci­den­tel à l’œil [de Cheick] a mis fin au pre­mier com­bat Kon­go-Bader. Cette fin n’a­vait pas ren­du Kon­go très heu­reux, sur­tout que le poids-lourd Fran­çais a du attendre presque 3 ans avant d’a­voir cette revanche. Cela dit, Bader attend lui aus­si cette revanche car les deux com­bat­tants ne s’é­taient pas quit­té en très bons termes.

“J’ai tou­jours vou­lu la revanche”, a décla­ré Bader à MMA Figh­ting lors de la confé­rence de presse d’a­près-com­bat du Bel­la­tor 273. « Et il disait tel­le­ment de la m**** après que je l’ai piqué dans les yeux. Je me dis : “Mec, il y a une vidéo de toi qui gri­mace, et c’est dans ton nez.”

“Puis, encore une fois, il est venu [ce soir et a dit]” Joli com­bat, mais je vais te bot­ter le c** à Paris “et toutes ces conne­ries qui vont avec. Alors, oui, j’aime ce combat.”

Ralen­ti par la pan­dé­mie mon­diale, Kon­go n’est retour­né dans la cage en qu’en octobre 2020 et a per­du par déci­sion par­ta­gée face à Tim John­son lors du pre­mier Bel­la­tor orga­ni­sé en France. Mais une vic­toire par sou­mis­sion sur Ser­gei Kha­ri­to­nov en août der­nier l’a relan­cé dans la course au titre, et le Bel­la­tor a sai­si l’opportunité.

“Je demande ce com­bat depuis tou­jours”, a décla­ré Bader. “Je vou­lais cette revanche avant de pas­ser aux poids lourds légers, mais main­te­nant nous pou­vons le faire.”

Après un com­bat dif­fi­cile chez les moins de ‑93kg qui lui a coû­té le titre, Bader est reve­nu chez les poids lourds. Pen­dant un moment, il a pen­sé qu’il pour­rait être le der­nier adver­saire de Fedor Eme­lia­nen­ko, qu’il a vain­cu en 2019 pour rem­por­ter le titre des poids lourds lors du Bel­la­tor 214 et qui doit faire son der­nier com­bat dans les pro­chains mois.

Au lieu de cela, il doit régler un autre problème.

“C’est un virage à gauche juste là”, a décla­ré Bader à pro­pos du com­bat à Paris. “Je pen­sais que ce serait Fedor en Rus­sie. Mais oui, il y a des affaires inachevées.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez le GLORY Collision 4 en direct