Connect with us

Boxe

Canelo poursuit en justice De La Hoya, Golden Boy et DAZN et demande 280 millions de dollars de dommages et intérêts

Si les ten­sions étaient déjà bien pré­sentes depuis plu­sieurs semaines entre Saul Alva­rez et ses col­la­bo­ra­teurs Oscar De La Hoya, Gol­den Pro­mo­tion et le diff

Canelo poursuit en justice De La Hoya, Golden Boy et DAZN et demande 280 millions de dollars de dommages et intérêts

Si les ten­sions étaient déjà bien pré­sentes depuis plu­sieurs semaines entre Saul Alva­rez et ses col­la­bo­ra­teurs Oscar De La Hoya, Gol­den Pro­mo­tion et le dif­fu­seur TV DAZN, un cap vient clai­re­ment d’être fran­chi avec cette lourde assi­gna­tion en justice.

Mar­di, Saul Alva­rez a pour­sui­vi le pro­mo­teur Gol­den Boy Pro­mo­tions, son pro­prié­taire / PDG / pré­sident Oscar De La Hoya et le par­te­naire de dif­fu­sion DAZN devant le tri­bu­nal fédé­ral amé­ri­cain du dis­trict cen­tral de Cali­for­nie, récla­mant des dom­mages-inté­rêts d’au moins 280 mil­lions de dollars.

Dans un dos­sier de 24 pages, dont une copie a été obte­nue par BoxingScene.com, le mexi­cain pour­suit pour, entre autres rai­sons, ses col­la­bo­ra­teurs pour rup­ture de contrat, ingé­rence inten­tion­nelle dans un contrat, ingé­rence par négli­gence dans un contrat, fraude et man­que­ment à une obli­ga­tion fidu­ciaire liée à l’ac­cord de 5 ans et 11 com­bats d’une valeur record de 365 mil­lions de dol­lars en faveur du boxeur Mexi­cain, selon le contrat signé avec le ser­vice de strea­ming DAZN le 17 octobre 2018.

Selon l’ac­cord signé, Alva­rez devait com­battre deux fois par an, en mai et sep­tembre, pour obte­nir une garan­tie mini­male de 35 mil­lions de dol­lars des 40 mil­lions de dol­lars que DAZN paie­rait Gol­den Boy pour chaque com­bat, sauf pour le pre­mier com­bat de l’ac­cord qui oppo­sait le Mexi­cain à Rocky Fiel­ding en décembre 2018 où Alva­rez avait reçu 15 mil­lions de dollars.

“Mal­gré les suc­cès d’Al­va­rez, DAZN et Gol­den Boy ont rom­pu les pro­messes qu’ils s’é­taient faites l’un à l’autre, à Alva­rez et aux fans de boxe”, indique le pro­cès. « Ce fai­sant, les défen­deurs ont rom­pu leurs contrats res­pec­tifs et cau­sé à Alva­rez des dom­mages d’au moins 280 mil­lions de dollars. »

Depuis, entre la pan­dé­mie du coro­na­vi­rus et les pro­blèmes pour par­ve­nir à un accord sur un adver­saire pour un com­bat pré­vu pour cet automne, Alva­rez n’a plus de com­bat au plan­ning et il n’ est pas content.

“Je suis le n ° 1 au monde. Je n’ai peur d’au­cun adver­saire sur le ring et je ne vais pas lais­ser les échecs de mon dif­fu­seur ou de mes pro­mo­teurs me gar­der hors du ring “, a décla­ré Alva­rez dans un com­mu­ni­qué à Boxing­Scene. “J’ai dépo­sé plainte pour pou­voir reve­nir à la boxe et offrir à mes fans le spec­tacle qu’ils méritent.”

Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur cette affaire ici

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.