Connect with us
glory 83 ppv

Boxe

Dillian Whyte : Il y a Trois ans, personne ne se souciait des combats de Fury, ils étaient ennuyeux

dillian-whyte

Dillian Whyte ne se fait aucune illu­sion sur la tâche qui l’at­tend alors qu’il affron­te­ra Tyson Fury pour le titre WBC des poids lourds ce soir. Mais il croit qu’il est à la hauteur.

Whyte a regar­dé Fury vers le haut lors du face à face qui a sui­vi la pesée de ven­dre­di, mais après avoir été son spar­ring-part­ner y a dix ans, il a eu beau­coup de temps pour ima­gi­ner un plan de combat.

“C’est un com­bat où tout doit se géli­fier”, a décla­ré Whyte. “Fury est grand et il est mal­adroit et lon­gi­ligne. Il pour­rait venir se battre et alors je n’ai pas à m’in­quié­ter de tout cela. Nous pour­rions juste avoir un échange et un bang et l’un de nous tombe. Ce serait génial.”

“Mais je suis éga­le­ment prêt si je dois le tra­quer, lui tendre des pièges et le déjouer. Beau­coup de gens vont rire de ça, ils ne pensent pas que je peux faire ça, mais je n’ai pas encore mon­tré la moi­tié de ce que je peux faire, parce que je n’en ai pas eu l’occasion.”

Whyte est légè­re­ment ennuyé que cer­tains le consi­dèrent encore comme un pun­cher et dit qu’il s’est beau­coup amé­lio­ré au cours des quatre der­nières années. Acl’in­verse, il dit qu’il est faux de pen­ser que le style de Fury a chan­gé mal­gré deux vic­toires pas­sion­nantes sur Deon­tay Wilder.

“Les gens oublient que lors du pre­mier com­bat (Alexan­der) Povet­kin, je l’ai envoyé en boîte”, a‑t-il décla­ré. “OK, je me suis fait prendre, mais au match retour, je suis juste entré et je l’ai frap­pé. Deux styles com­plè­te­ment dif­fé­rents, donc je suis très adaptable.”

“Quand je boxe, je peux boxer, quand je bouge, je peux bou­ger, mais ce style est ennuyeux. Le style de Fury est ennuyeux. Les gens étaient exci­tés pour les deux der­niers com­bats parce qu’il était capable de se tenir debout et d’é­chan­ger avec Wilder.”

“Wil­der est dan­ge­reux mais pas si bon, donc Fury pour­rait res­ter dans calme et le sur­pas­ser car il n’a rien fait de près à part lan­cer cette grosse main droite à distance.”

“Donc, les gens ont dit” Tyson Fury, c’est l’homme, il est exci­tant “. Non, il ne l’est pas, il a bat­tu Deon­tay Wil­der trois fois. Allez les gars, retour­nez voir. Trois ans aupa­ra­vant, per­sonne ne se sou­ciait des com­bats de Tyson Fury. C’é­tait un grand gars et il gagnait, mais ses com­bats étaient ennuyeux.”

Whyte attend depuis long­temps son com­bat de cham­pion­nat WBC, mais tout en étant tou­jours ennuyé, il admet que le com­bat est main­te­nant plus impor­tant qu’il n’au­rait pu l’être il y a deux ans.

“Je ne suis pas quel­qu’un qui se plaint ou qui pleure vrai­ment, mais j’au­rais dû com­battre pour le titre il y a au moins deux ans”, a‑t-il décla­ré. “Je suis deux ans plus aguer­ri, j’ai tra­ver­sé des hauts et des bas au cours de ces deux années, donc je suis plus mature en tant que per­sonne et com­bat­tant. C’est l’une des prin­ci­pales rai­sons pour les­quelles je n’ai pas démar­ré [à la confé­rence de presse]. J’ai beau­coup gran­di et j’ai pu contrô­ler la situa­tion au lieu d’in­ter­ve­nir et d’as­som­mer John Fury.

“C’est un évé­ne­ment majeur et je suis heu­reux d’en faire par­tie. Peut-être qu’il y a deux ans, il n’au­rait pas été aus­si grand qu’il l’est main­te­nant, donc d’une cer­taine manière, cela pour­rait valoir la peine d’attendre.”

Whyte est res­té actif en atten­dant son tir, accu­mu­lant l’ex­pé­rience qui lui manquait.

“Je suis très dif­fé­rent de ce que j’é­tais à l’é­poque”, a‑t-il décla­ré. “Je suis plus intel­li­gent, j’a­borde les choses dif­fé­rem­ment et je ne compte pas sur ma puis­sance de frappe, je suis plus en forme, plus fort, meilleur, je peux faire d’autres choses pour gagner un com­bat et mettre les choses en place de dif­fé­rentes manières.”

“J’ai com­bat­tu Rivas, Browne, Par­ker, j’ai eu beau­coup d’ex­pé­rience contre dif­fé­rents types de gars.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.