Connect with us

Boxe

Dylan Charrat arrête la boxe : “C’est la tête haute et l’esprit léger comme un papillon que je clôture ces 15 années de carrière”

dylan charrat retraite

Le super poids wel­ter fran­çais Dylan Char­rat (20−1−1) a annon­cé sa retraite. Char­rat a fait son der­nier com­bat en sep­tembre 2021, s’in­cli­nant sur une déci­sion tech­nique ser­rée et contro­ver­sée face à Ker­man Lejar­ra­ga dans un com­bat pour le titre EBU, une revanche avait été ordon­née par l’E­BU. Cepen­dant, Lejar­ra­ga à par la suite aban­don­né la cein­ture, et Char­rat avait alors Jama Sai­di (21−2) comme co-challenger.

Lun­di, Char­rat a rap­por­té sur les réseaux sociaux qu’il a depuis long­temps des pro­blèmes avec ses yeux et que le risque de bles­sures per­ma­nentes aug­men­tant, il a déci­dé d’arrêter.

“Suite à une longue période de réflexion. J’ai pris la déci­sion de mettre un terme à ma car­rière de boxeur professionnel.”

“J’ai tou­jours été por­té par la pas­sion mais c’est aujourd’hui la rai­son qui m’amène à faire ce choix. Depuis plu­sieurs années, ma vue se dété­riore. Mes der­niers résul­tats oph­tal­mo­lo­giques ont révé­lé une acui­té visuelle de 310 et une mala­die dégé­né­ra­tive de la cor­née (kéra­to­cône). C’est une condi­tion dont j’avais connais­sance lorsque je suis mon­té sur le ring en sep­tembre der­nier mais l’impatience de retrou­ver l’arène après de longs mois d’attente et ma soif éter­nel de chal­lenge m’ont ame­né à fer­mer les yeux sur cette réa­li­té. Il est désor­mais temps pour moi de prio­ri­ser ma san­té car chaque com­bat est une immense prise de risque.”

“Je suis très fier du che­min par­cou­ru, j’ai réa­li­sé les rêves que j’avais à mes débuts dans la petite salle du Can­net Roche­ville. J’ai vécu de ma pas­sion, j’ai tout don­né pour ce sport, j’ai com­bat­tu par­tout dans le monde, des plus petites salles aux 4 coins de la France jusqu’au Japon, en pas­sant par Ber­cy dans une ambiance de folie. La boxe m’a offert la chance de ren­con­trer des per­sonnes incroya­ble­ment ins­pi­rantes tout au long de mon par­cours. La boxe m’a per­mis de me construire et de vivre des moments et des émo­tions que rien ne peut éga­ler. La boxe m’a pous­sé à faire des sacri­fices et pour­tant, renon­cer à ma car­rière est de loin le plus dif­fi­cile de tous.”

“C’est la tête haute et l’esprit léger comme un papillon que je clô­ture ces 15 années de car­rière, dont 8 en tant que boxeur pro­fes­sion­nel. En ce qui concerne l’avenir, j’ai de nom­breux com­bats à mener en dehors du ring, avec la même éner­gie et le même dévoue­ment qui m’a mené jusqu’ici. Des leçons de boxe aux leçons de vie, com­battre est un état d’esprit.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *