Connect with us

Boxe

Mehdi AMAR vs Serhiy DEMCHENKO 2 lors des Princes du Ring !

Le 27 mai pro­chain au Cirque d’Hiver se déroule la soi­rée «  LES PRINCES DU RING  » orga­ni­sée par Mala­mine Koné sous les camé­ras de l’Equip

Le 27 mai pro­chain au Cirque d’Hiver se déroule la soi­rée «  LES PRINCES DU RING  » orga­ni­sée par Mala­mine Koné sous les camé­ras de l’Equipe 21. Afin d’appréhender cette soi­rée qui s’annonce excep­tion­nelle avec au pro­gramme dif­fé­rents cham­pion­nats, nous vous pro­po­sons une pré­sen­ta­tion détaillée de l’ensemble des oppo­si­tions. Voi­ci celle du com­bat qui oppose le fran­çais Meh­di Amar à l’italien Serhiy Dem­chen­ko pour le titre vacant EBU des poids mi-lourds.

Meh­di Amar (33ans, 32−4−2, 16 K.-O) est l’actuel troi­sième meilleur boxeur fran­çais dans la caté­go­rie des mi-lourds.
Retour sur les moments forts de sa car­rière pro­fes­sion­nelle com­men­cée le 07 novembre 2003 :

Meh­di Amar boxe peu durant l’année 2003/2004 mais il le fait bien en comp­ta­bi­li­sant sur ses trois pre­miers com­bats deux T.KO. Pour son pre­mier dépla­ce­ment à l’étranger en octobre 2005, au Luxem­bourg, il gagne son pre­mier com­bat par K.-O contre le  rou­main Flo­rin Duta. Il conti­nue sur sa lan­cée de pun­cheur durant sa sai­son 2006/2007. Sur ses dix com­bats seule­ment quatre se pour­suivent jusqu’à la limite. Son cham­pion­nat de France en super poids-moyen contre Laurent Gou­ry en 2007 a été gagné par déci­sion una­nime. Il par­ti­cipe en jan­vier 2008 au «  Grand Tour­noi  » orga­ni­sé par Sébas­tien Aca­riès au Cirque d’Hiver où il est bat­tu pour la pre­mière fois par son com­pa­triote Pierre More­no. Au second volet de cet évé­ne­ment, il est de nou­veau bat­tu mais cette fois-ci par son com­pa­triote Has­san N’Dam, c’est son deuxième revers pro­fes­sion­nel. Tout comme après sa pre­mière défaite, il gagne par arrêt de l’arbitre pour son pre­mier com­bat de l’année 2009. En février, il ne par­vient pas à défendre son titre natio­nal après sa défaite par déci­sion una­nime contre son com­pa­triote Meh­di Bouad­la. L’année 2010 a été fruc­tueuse puisque ces deux com­bats ont été rem­por­tés avant la limite sui­vie d’une année au même nombre de com­bats sans défaite. Son seul com­bat de l’année 2012 ne lui a pas réus­si face au fran­çais Nad­jib Moham­me­di puisqu’il est arrê­té par l’arbitre au qua­trième round. Après une série de quatre com­bats dont il res­sort vic­to­rieux, il fait match nul contre l’allemand Kon­ni Kon­rad pour le titre inter­na­tio­nal WBA des mi-lourds en mai 2014. En juillet 2015, il devient cham­pion de l’Union Euro­péenne par vacance du titre après son com­bat gagné una­ni­me­ment contre l’espagnol Ada­sat Rodri­guez. Son der­nier com­bat remonte au 17 octobre 2015 dans lequel il a défen­du son titre EBU-UE contre l’italien Serhiy Dem­chen­ko.

Serhiy Dem­chen­ko (36ans, 16−9−1, 12 K.-O) est l’actuel meilleur boxeur ita­lien dans la caté­go­rie des mi-lourds.
Retour sur les moments forts de sa car­rière pro­fes­sion­nelle com­men­cée le 23 octobre 2004 :

Serhiy Dem­chen­ko ne laisse aucune chance à ses adver­saires pour ses débuts pro­fes­sion­nels en comp­ta­bi­li­sant quatre K.-O et un TK.-O pour ses cinq pre­miers com­bats. Sa pre­mière défaite lui est infli­gée lors de son pre­mier dépla­ce­ment à l’étranger en 2005, plus pré­ci­sé­ment en France contre Jose Tavares. Il retourne en Ita­lie et s’impose par déci­sion sur le  croate Josip Jalu­sic. Mais pour son der­nier com­bat de l’année 2006, il est bat­tu à domi­cile par son com­pa­triote Mou­ha­med Ali Ndiaye par déci­sion par­ta­gée. Les sai­sons der­nières sont bien vite oubliées par un par­cours ful­gu­rant durant l’année 2008. Sur ses quatre com­bats, il s’est impo­sé trois fois par T.KO et a raflé le titre IBF Inter-Conti­nen­tal aux mains du serbe Dra­go Jan­ju­se­vic. En quête de titres, il part en sep­tembre 2009 en Alle­magne affron­ter l’allemand Karo Murat, invain­cu après dix-neuf ren­contres, pour le titre vacant WBO Inter-Conti­nen­tal mais en vain, il est bat­tu par déci­sion una­nime. Il ne dis­pute aucun com­bat en 2010 et seule­ment deux entre 2011 et 2012, avec une vic­toire et une défaite. En février 2013 au Maroc, il est bat­tu par le fran­çais Patrick Bois en ten­tant de lui sou­ti­rer son titre World Boxing Fede­ra­tion Inter­na­tio­nal. A par­tir de cette ren­contre, il com­bat deux fois et ne connait plus la vic­toire. Il fau­dra attendre jan­vier 2015, pour qu’il s’impose suite à son com­bat contre le  fin­lan­dais Juho Haa­po­ja. En octobre de la même année, il boxe et échoue pour la deuxième fois en France après son com­bat contre le fran­çais Meh­di Amar, déten­teur du titre EBU-UE. Ce n’est qu’en mars der­nier qu’il a obte­nu ce titre, après qu’il ait été lais­sé vacant par Meh­di Amar, suite à sa vic­toire par arrêt de l’arbitre sur l’italien Mir­co Ric­ci.

Comme énon­cé ci-des­sus, les deux boxeurs se sont déjà affron­tés le 17 octobre 2015 avec une vic­toire par déci­sion una­nime de Meh­di Amar dans le cadre d’un cham­pion­nat EBU-UE. Le risque dans cette ren­contre pèse sur le camp du fran­çais puisque c’est tou­jours dif­fi­cile de boxer un adver­saire qui a soif de revanche. Ce qui peut éga­le­ment faire défaut à Meh­di Amar c’est la date de son der­nier com­bat qui remonte au 17 octobre 2015 quand on la com­pare avec celle de Serhiy Dem­chen­ko qui a com­bat­tu le 12 mars der­nier. Sur­tout quand on sait que celui-ci a raflé le titre vacant EBU-EU par arrêt de l’arbitre. L’italien est donc dans une confiance maxi­male qui pour­rait tout de même lui faire défaut  : arri­ver sur un ring trop confiant n’est jamais bon, on peut tou­jours se faire surprendre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.