Connect with us

Actualités

Mike Tyson : Aucune accusation retenue suite à l’altercation dans l’avion

mike tyson avion

Les auto­ri­tés cali­for­niennes ont décla­ré qu’elles n’in­cul­pe­raient pas l’an­cien cham­pion de boxe des poids lourds Mike Tyson à la suite de l’in­ci­dent dans un avion le mois dernier.

“Nous avons exa­mi­né les rap­ports de police du dépar­te­ment de police de San Fran­cis­co et du bureau du shé­rif du com­té de San Mateo et avons vision­né les dif­fé­rentes vidéos col­lec­tées par les forces de l’ordre auprès d’autres per­sonnes dans l’a­vion”, a décla­ré le pro­cu­reur du com­té de San Mateo, Ste­ven Wag­staffe, dans un com­mu­ni­qué. “Notre déci­sion est que nous ne dépo­se­rons aucune accu­sa­tion contre M. Tyson sur la base des cir­cons­tances entou­rant la confrontation.”

“Ceux-ci incluent la conduite de la vic­time avant l’in­ci­dent, l’in­te­rac­tion entre M. Tyson et la vic­time, ain­si que les demandes de la vic­time et de M. Tyson qu’au­cune accu­sa­tion ne soit dépo­sée dans cette affaire.”

Lors d’un vol Jet Blue à des­ti­na­tion de Mia­mi depuis l’aé­ro­port inter­na­tio­nal de San Fran­cis­co le 20 avril, une vidéo cap­tu­rée par TMZ a mon­tré Mel­vin Town­send III de Pun­ta Gor­da, en Flo­ride, frap­pé par Tyson après avoir har­ce­lé le boxeur.

Les repré­sen­tants de Tyson avaient décla­ré que Town­send agis­sait de manière agres­sive, har­ce­lant Tyson avant de lui lan­cer une bou­teille d’eau alors qu’il était assis. La vidéo montre Tyson pen­ché sur le dos­sier de son siège et frap­pant plu­sieurs fois Townsend.

Tyson, 55 ans, et Town­send, 36 ans, ont tous deux été déte­nus à l’aé­ro­port puis relâ­chés, Town­send étant soi­gné pour des bles­sures ne met­tant pas sa vie en danger.

Town­send a de longs anté­cé­dents cri­mi­nels et a été réper­to­rié comme ayant le “sta­tut de réci­di­viste” en 2019, selon les archives judi­ciaires du gref­fier du tri­bu­nal de cir­cuit du com­té de Char­lotte, en Floride.

Town­send a éga­le­ment été recon­nu cou­pable de fraude par vol d’i­den­ti­té, de tra­fic de biens connus pour être volés, d’u­ti­li­sa­tion ou de pos­ses­sion d’ac­ces­soires de consom­ma­tion de drogue et de pos­ses­sion d’une sub­stance contrô­lée sans ordon­nance, selon les dos­siers judiciaires.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous