David Lemieux Remonte Sur Le Ring le 12 Mars 2016

David Lemieux Remonte Sur Le Ring le 12 Mars 2016

Par Paul Schmitt - Boxemag.com En ligne le mardi, 19 janvier 2016. Posté dans les catégories Boxing - News

Un nécessaire retour aux sources pour l’étoile de Montréal

Après son duel perdu vers l’unification des titres contre le kazakh invaincu Gennady Golovkin, le canadien David Lemieux (27ans/34-3, 31 K.-O) souhaite revenir aux « sources ». Le 12 mars prochain, il accueille l’américain d’origine mexicaine James « The King » De la Rosa (29ans/23-3,13 K.-O) au sein de l’Olympia Théâtre de Montréal.

Le poids moyens David Lemieux aurait pu réaliser une opération parfaite en battant le kazakh Gennady Golovkin le 17 octobre 2015. Il mettait en jeu sa ceinture IBF et aurait pu rafler les titres mondiaux WBA, WBO de son adversaire dans la course à l’unification. Stoppé par l’arbitre à la huitième reprise, le canadien a perdu son statut de champion. Mais cela ne veut pas dire qu’il redescend en bas de l’échelle, il est actuellement le 6ème meilleur boxeur dans la catégorie des poids moyens. Il peut compter sur son entraineur et son manager « Eye of the Tiger Management » pour disputer à nouveau un championnat du monde cette année. Mais encore faut-il qu’il batte son adversaire présenté comme un boxeur sérieux et de premier plan.

Selon les propos de son entraineur Marc Ramsay rapportés par le journal canadien RDS, James De la Rosa « est un boxeur complet qui possède une bonne vitesse, de bonnes jambes et il excelle en contre-attaque. Il possède un bon bagage de boxe amateur et il provient d’une famille de boxeurs. C’est un vrai adversaire »

David Lemieux, boxeur assidu et en constante progression, ne devrait pas le sous-estimer. Il va tout donner pour être à nouveau en haut de l’affiche. Le puncheur canadien aurait refusé un choc télédiffusé par HBO au Barclays Center de Brooklyn le même jour. La tête froide grâce à un entourage de qualité, il ne veut pas brûler les étapes. Il passe ainsi  du Madison Square Garden de New York pouvant accueillir jusqu’à 18.000 personnes à l’Olympia Théâtre de Montréal où seulement 1500 places sont disponibles, à défaut d’avoir pu réserver Le Centre Bell qui accueille un match de hockey.

Dans son morceau « Le Bien, le mal », une phrase de MC Solaar s’applique au cas d’espèce: « Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul car prendre du recul, c’est prendre de l’élan ».

Rendez-vous le 12 mars !

Google Plus

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image