Tyson Fury: On dirait que je vais encore devoir détruire le crâne de Deontay Wilder !

Tyson Fury

En ligne le mercredi, 19 mai 2021. Posté dans les catégories Actualités, Boxe Actualités

Fury vs Wilder 3 de nouveau d'actualité ?

PARTAGER:

Google Plus

Le champion des poids lourds WBC Tyson Fury a rompu son silence concernant la tournure inattendue des événements avec Deontay Wilder.

Fury était sur le point de finaliser un accord pour affronter le champion WBO, WBA, IBF et IBO Anthony Joshua dans un combat d'unification le 14 août en Arabie saoudite.

Mais lundi, ses plans ont été considérablement bouleversés avec l'arrivée d'un nouveau problème majeur, un arbitre a décidé que Tyson Fury devait honorer une clause de revanche contractuelle avec Deontay Wilder ordonnant au Britannique de s'acquitter de cette obligation d'ici le 15 septembre.

La clause contractuelle est liée à leur revanche de février 2020, qui a vu Fury remporter le titre WBC en stoppant Wilder au septième round au MGM Grand de Las Vegas.

Suit à cette défaite, Deontay Wilder à légitimement exercé une clause de revanche comprise dans le contrat. Cependant, le troisième combat a été repoussé à plusieurs reprises en raison de la pandémie de coronavirus.

En octobre dernier, les gestionnaires de Fury ont informé Wilder que sa clause de revanche était expirée, c'est à ce moment que Wilder a entamé une action en justice pour faire valoir son droit à une troisième rencontre.

Fury s'est rendu sur les réseaux sociaux pour expliquer qu'il était prêt à combattre Wilder sur le ring.

"Quelle blague est devenu ce Deontay Wilder. Il a demandé 20 millions de dollars pour me laisser combattre Joshua. On dirait que je vais devoir lui casser le crâne à nouveau !", A déclaré Fury.

Le co-entraîneur de Wilder, le poids lourd à la retraite Malik Scott, a récemment déclaré que son boxeur n'était pas disposé à accepter l'idée d'une clause de revanche.

«Wilder a refusé et n'avait aucun intérêt pur une prime de retrait. Vous avez tous affaire à un type complètement différent. Il veut le sang, pas cet argent de réserve. Le châtiment est sur nous », a déclaré Scott.

Le PDG de Top Rank, Bob Arum, qui co-promeut Fury, a déjà réservé le nouveau stade Allegiant de 65000 places à Las Vegas pour le 24 juillet, au cas où un troisième combat contre Wilder aurait lieu.

«Nous n'allons pas payer Wilder pour qu'il ne combatte pas. Il vaut mieux se débarrasser de lui et vaquer à nos occupations. Nous pouvons faire en sorte que Fury-Joshua se fasse pour novembre ou décembre. ».

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image