APOCALYPSE - Résultats et compte rendu de la soirée organisée par Malamine KONE

APOCALYPSE - Résultats et compte rendu de la soirée organisée par Malamine KONE

Par Paul Schmitt - Boxemag.com En ligne le dimanche, 14 juin 2015. Posté dans les catégories Boxing - News, BOXING

Vive le noble art !

Nous étions hier soir au Cirque d’Hiver à Paris pour assister au gala de boxe anglaise « APOCALYPSE ». Organisé par Malamine KONE, créateur de la marque Airness, nous vous proposons de vous faire revivre cette belle soirée.

19h30, le gala s’ouvre avec deux assauts de boxe éducative suivis de deux combats amateurs de qualité. On notera la  victoire en éducative de Cheikhmar « Capitaine Crochet » Koné, fils du promoteur. Il règne ici une superbe ambiance dans l’attente des premiers boxeurs professionnels. Deux danseurs sur le ring accompagnés par leur collectif de percussionnistes exécutent une chorégraphie alliant la danse et la boxe, c’est magnifique !

20h30, le combat international poids coqs (6X3) entre Artur Movsesian (0-1) et Nordine Oubaali  (6-0, 4 K.-O)  commence très fort. Un crochet gauche envoie Movsesian au tapis touché à la tempe. Compté de nouveau, il ne se relève pas la troisième fois. Oubaali est déclaré vainqueur par K.-O.

Changement de catégorie, le combat des mi lourds oppose Hakim Zoulikha (21-7, 10 K.-O) à Samy Anouche (17-1-2, 13 K.-O). Zoulikha boxe essentiellement en crochet pour casser la distance et expédie au tapis son adversaire par un crochet éclair du bras avant. Anouche plus technique place de nombreux enchainements de cinq coups. Huitième reprise Anouche ouvert à l’arcade sourcilière gauche lance un beau crochet gauche suivi d’une variation de niveaux nette et précise. Par un début laborieux mais un retour fulgurant, Anouche est déclaré vainqueur (95-94, 95-94, 96-93).

Le speaker annonce le choc des poids lourds (8X3) entre le britannique Michael Sprott (42-24, 17 K.-O) et Carlos Takam (32-2, 25 K.-O). Par sa rapidité et sa mobilité, Takam inflige un crochet gauche qui ne manque pas de faire vaciller Sprott dans les cordes. Ce dernier lui rend la monnaie de sa pièce avec un crochet gauche qui le met sur les talons. Cinquième reprise, les boxeurs s’emportent, la tension monte d’un cran sur le ring et dans la salle. Après un violent crochet bras arrière, Sprott incapable de se relever est déclaré vaincu par K.-O.

C’est au tour du dominicain Felix Lora (18-5-16, 9 K.-O) de faire son entrée face à Yvan Mendy (31-1-4, 15 K.-O) acclamé par le public dans ce combat international des poids super légers (6x3). Fidèle à sa réputation de puncheur, Mendy envoie rapidement son adversaire au tapis avec efficace rochet du gauche. Deuxième reprise similaire, encore un crochet gauche qui oblige Lora à mettre genoux à terre. La physionomie du combat ne changera pas, Mendy est déclaré vainqueur par décision unanime (60-52, 60-53, 59-52).

Le Main Event « Championnat de France des poids super légers (10x3) » est annoncé dans le cadre d’une somptueuse mise en scène. Pour sa deuxième défense de titre, Franck Petitjean (14-3-4, 2 K.-O) est opposé à Christopher Sebire (23-1-9, 9 K.-O). Dans un combat bien mené par Sbire mais qui n’arrive pas à faire la différence, Petit Jean conserve son titre par un  match nul (95-95, 96-94, 94-96).

On reste dans la même catégorie avec la rencontre (6X3) entre Sylvain Chapelle (14-2-19) et Daouda Sow (17-0, 4 K.-O). Quatrième reprise, Sow est compté après un échange de coups dont le rythme et l’intensité sont impressionnants. Avant le début de la sixième reprise, le speaker nous informe que Cédric Vitu est devenu champion EBU des super welterweight après avoir mis K.-O à la 11ème reprise l’italien jusqu’à alors invaincu Orlando Fiordigiglio. Une bonne ambiance pour cette ultime reprise à la fin de laquelle Daouda Sow reste invaincu (56-57, 58-53, 59-53).

Toujours dans la même catégorie (6X3)  Remy Nguema rencontre (4-3) Marvin Petit (15-1-1). Les deux boxeurs se provoquent mutuellement, lâchent coups sur coups et font signe qu’ils ne sentent rien.

A la seconde reprise, la panthère se laisse travailler dans les cordes pour tenter de mettre Petit en confiance et le surprendre par un coup rapide.  Tactique qui ne paye pas, il reçoit beaucoup de coups.

A partir de la quatrième reprise, Petit étouffe son adversaire en remisant sans cesse. Victoire logique de Marvin Petit par décision unanime (59-55, 59-55, 58-56) après un combat chevronné.

Le dernier combat de la soirée dans la catégorie des super légers (6x3) qui oppose Tamaz Avdiev (8-6) à Yazid Amghar (12-0). Ils clôturent ce gala par une prestation impressionnante souhaitant en découdre rapidement. Au vu de l’acharnement réciproque, on se dit qu’un des deux boxeurs va tomber K.-O. Finalement le gala se termine par une victoire d’Amghar aux points (59-55,58-56,60-55).

Une très belle soirée pour le noble art comme on aimerait en voir plus souvent. Un grand merci à Malamine KONE pour nous avoir réunis en ce lieu magique ! 

 

Google Plus

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image