Connect with us

Kickboxing Muay Thai / K1

Eddy Nait Slimani : ‘Je préfère la crédibilité plutôt que la facilité’

eddy nait slimani ndc 29-3

Ce same­di 19 novembre, pour la pre­mière fois en sept par­ti­ci­pa­tions, Eddy Nait Sli­ma­ni sera tout en haut de l’af­fiche de la Nuit des Cham­pions, un évé­ne­ment consi­dé­ré comme la plus grande soi­rée de kick­boxing en France depuis plus d’une décennie.

Nait Sli­ma­ni, 29 ans, est le cham­pion en titre des ‑65kg depuis sa vic­toire sur l’Es­pa­gnol Daniel Puer­tas Galalr­do en 2018. Eddy a ensuite défen­du ce titre une pre­mière fois face à l’U­krai­nien Ser­gey Kulya­ba l’an­née sui­vante. Cette fois, le repré­sen­tant du Gym Boxe Loi­sirs défen­dra son titre face au Maro­cain Anass Ahmi­douch à l’oc­ca­sion du com­bat vedette de la Nuit des Cham­pions 29.

“Je sais que mon adver­saire est un com­bat­tant Maro­cain qui s’en­traine en Espagne et qui à la par­ti­cu­la­ri­té de venir du Taek­won­do. Il est donc fort avec ses jambes et peut réa­li­ser des tech­niques assez spectaculaires.”

Réser­va­tions : NDC 29 Billet­te­rie.

“L’ob­jec­tif pour moi à tou­jours été le même, la vic­toire, faire un grand com­bat, offrir du spec­tacle au public, me faire plai­sir et faire plai­sir aux per­sonnes que j’aime.”

Ce com­bat a une par­ti­cu­la­ri­té puisque, en cas de vic­toire, Nait Sli­ma­ni rejoin­drait Chin­giz Alla­zov qui est actuel­le­ment le seul a avoir rem­por­té trois cein­tures de la NDC. Cepen­dant, ce n’est pas for­ce­ment ce qui anime Eddy.

“Je ne cours pas après les titres et les cein­tures, je cours après la cré­di­bi­li­té et c’est ce que pro­pose la Nuit des Cham­pions. A chaque fois qu’on com­bat pour une cein­ture ou une défense de titre, c’est cré­dible et cela vaut bien plus que cer­taines cein­tures mon­diales qui sont sou­vent gal­vau­dées. Je pré­fère me diri­ger vers la cré­di­bi­li­té plu­tôt que la facilité.”

Se consi­dé­rant comme le numé­ro 1 Fran­çais chez les ‑65kg, le cir­cuit inter­na­tio­nal est l’ob­jec­tif prin­ci­pal du natif de Vienne, près de Lyon, qui espère tou­jours pou­voir se mesu­rer aux meilleurs com­bat­tants de la planète. 

“Je m’in­té­resse tou­jours au cir­cuit Fran­çais, après l’ob­jec­tif pour moi a tou­jours été clair depuis de nom­breuses années à savoir com­battre dans les deux ou trois meilleurs orga­ni­sa­tions mon­diales. J’ai bat­tu des grands noms, boxé dans de grandes orga­ni­sa­tions, j’ai rem­por­té des titres, j’en ai défen­du, j’ai une boxe qui plait au public, une boxe spec­ta­cu­laire. J’ai tout ce qu’il faut mais mal­heu­reu­se­ment aujourd’­hui je n’ai encore pas eu l’op­por­tu­ni­té de com­battre dans ces cir­cuits. Mais je pense que tout vient à point à qui sait attendre, le boxe à haut niveau demande énor­mé­ment de patience et je vais attendre mon moment.”

Cela étant dit, Nait Sli­ma­ni à tout de même deux com­bats Fran­co-Fran­çais qu’il aime­rait bien pour­voir faire.

“Je suis le meilleur 65kg Fran­çais, mes titres, mes com­bats, mon pal­ma­rès parlent en ma faveur. Main­te­nant je vise bien sur les meilleurs ‑65kg mon­diaux actuels, la caté­go­rie est très riche, très com­pé­ti­tive, il y a énor­mé­ment de bons combattants.”

“Mais j’ai tout de même deux adver­saires Fran­çais en tête que j’ai­me­rais bien affron­ter, on sait que les chocs Fran­co-Fran­çais plaisent au public et qu’il y a aus­si un réel inté­rêt pour le promoteur.”

“Le pre­mier adver­saire est Abdel­lah Ezbi­ri, le com­bat aurai déjà du se faire plu­sieurs fois mais cela n’a fina­le­ment jamais abou­ti. Le deuxième adver­saire est Fabio Pin­ca, c’est un com­bat inat­ten­du et c’est géné­ra­le­ment ce genre de com­bat qui offre le meilleur spectacle.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.