Suivez-nous

Kickboxing Muay Thai / K1

Freddy KEMAYO vs Dzevad POTURAK à Sarajevo au mois de juillet

L’annonce a été officialisée il y a quelques minutes, Freddy KEMAYO aura l’occasion de se mesurer à l’ancien champion du Monde WAKO Pro Dzevad POTURAK le 3

Freddy KEMAYO vs Dzevad POTURAK à Sarajevo au mois de juillet

L’annonce a été officialisée il y a quelques minutes, Freddy KEMAYO aura l’occasion de se mesurer à l’ancien champion du Monde WAKO Pro Dzevad POTURAK le 3 juillet prochain en Bosnie-Herzégovine lors d’un événement organisé par le KOK.

Freddy KEMAYO, 37 ans, fait partie de ces combattants qui ont fait les beaux jours du pied-poing Français et cela depuis plus de 15 ans maintenant. Plusieurs fois champions du Monde de la division reine, le représentant du Faucon Gym n’a pas encore dit son dernier mot. Actuellement sur deux victoires consécutives dont une par KO, KEMAYO aurait normalement du combattre le 4 avril prochain à Paris mais son combat a été repoussé à cause du Coronavirus.

Toujours est-il qu’une nouvelle date vient d’être ajoutée à son planning et c’est donc l’ancien combattant du K-1 World GP Dzevad POTURAK, 42 ans, qui sera face à lui.

Dzevad POTURAK (54-34, 31 KO) est lui aussi sur une série de deux succès de rang, deux victoires avant la limite dont la dernière fut face à l’Allemand Kirill BULLER le 16 novembre dernier.

A 42 ans, Dzevad a bien sur déjà fait la plus grande partie de sa carrière et peut se vanter d’avoir vaincu quelques adversaires notables comme Franck MUNOZ, Sergei LASCENKO, Daniel GHITA, Thomas MOZNY et même Melvin MANHOEF si on remontre jusqu’en 2005.

Freddy et Dzevad ont une carrière assez semblable, très respectable et ont eu l’occasion d’affronter une grande partie des meilleurs combattants de leur division. Ils ne se sont cependant jamais retrouvés face à face auparavant et, il y a dix ans, cela aurait été un combat assez exceptionnel. Il sera tout de même intéressant de les voir sur le même ring pour cette rencontre inédite qui se devait d’être organisée.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *