Connect with us
gva 3 banniere

MMA

Abdoul Abdouraguimov devient double champion de l’ARES à la dernière seconde

abdoul ares 11

Cham­pion en titre des 77kg, Abdoul Abdou­ra­gui­mov était de retour dans la cage ce same­di à l’oc­ca­sion de l’ARES 11 pour écrire l’histoire.

Oppo­sé au Polo­nais Rafal Hara­tyk (16−4−2) dans une ren­contre pré­vue en 84kg, le repré­sen­tant du MMA Fac­to­ry ten­tait de deve­nir le pre­mier cham­pion de l’his­toire de l’or­ga­ni­sa­tion et se rap­pro­cher encore un peu d’une éven­tuelle signa­ture à l’UFC.

Le début du com­bat n’a pas été évident pour le com­bat­tant local qui a eu un adver­saire puis­sant et tech­nique. Aucune ten­ta­tive de sou­mis­sion ne pas­sait, Hara­tyk réus­sis­sant à chaque fois à s’en sor­tir assez rapi­de­ment. Le Polo­nais a eu plu­sieurs fois l’as­cen­dant dans les phases de lutte mais Abdoul est excellent dans ce domaine et cou­pait court éga­le­ment aux tentatives.

Sprawl réus­si pour Hara­tyk alors qu’Ab­doul ten­tait une nou­velle ame­née au sol en début de troi­sième reprise. Rafal se place au des­sus d’Ab­doul qui est dos au sol, après une bonne minute, Abdoul tente une clé de jambe, en vain. Lazy King réus­si quand même à prendre le dos de son adver­saire avant que les deux com­bat­tants se relèvent. Quelques secondes plus tars, Hara­tyk est de nou­veau au des­sus d’Ab­doul, tou­jours dos au sol.

La qua­trième reprise res­semble à la pré­cé­dente, Abdoul est sou­vent en mau­vaise posi­tion. Il res­sui quand même à blo­quer le com­bat. Les secondes défilent, Hara­tyk réus­si à se pla­cer dans le dos lais­sant la porte ouverte à un étran­gle­ment arrière. Le gong sonne.

Hara­tyk est en avance à l’en­tame de la 5eme reprise, Abdoul va devoir jouer le tout pour le tout. Le public l’encourage.

Ame­née au sol réus­si d’Ab­doul qui envoie Hara­tyk au sol après un rou­lé bou­lé. Après quelques attaques, les com­bat­tants sont de nou­veau debout. Cette fois c’est le Polo­nais qui réus­si un take­down, il est de nou­veau en bonne posi­tion. Il arrive à se glis­ser dans le dos et la salle devient très calme jus­qu’à qu’Ab­doul place un étran­gle­ment qui dure… long­temps. Le public est début atten­dant que le Polo­nais tape, mais il résiste. Fina­le­ment Hara­tyk réus­si à s’en sor­tir et reprend une posi­tion favorable.

Alors qu’il res­tait 26 secondes, Abdoul réus­si ce qui sem­blait main­te­nant impos­sible et valide une clé de genou… Incroyable…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.