Connect with us
gva 3 banniere

MMA

Jake Paul combattra en MMA après avoir signé un contrat pluriannuel avec le PFL

jake paul pfl mma

Jake Paul a signé un contrat de plu­sieurs com­bats avec la pro­mo­tion de MMA PFL et com­bat­tra dans une nou­velle sec­tion, connue sous le nom de Super Fight, qui pro­po­se­ra des évé­ne­ments dif­fu­sé en direct en PPV. Aucun match n’a encore été pré­vu pour la star de You­Tube deve­nue boxeur, qui a l’in­ten­tion de com­battre à la fois en boxe et en MMA cette année.

Paul a confir­mé qu’il avait rejoint le PFL dans une inter­view avec le New York Times, qui a été le pre­mier à rap­por­ter la nou­velle jeudi.

“Il s’a­git de chan­ger le MMA, de per­tur­ber, d’in­no­ver et de créer la pro­chaine grande ligue”, a décla­ré Paul, qui a ensuite annon­cé la nou­velle dans une vidéo publiée sur ses pla­te­formes de médias sociaux.

“J’ai déjà per­tur­bé la boxe, et main­te­nant il est temps de per­tur­ber le MMA”, a ajou­té Paul. “Je sais que c’est un sport tel­le­ment dif­fi­cile, et ça ne va pas être facile, mais si je pou­vais le faire en boxe, je pour­rais le faire en MMA.”

A lire aus­si : Mike Per­ry a signé le contrat, Jake Paul abandonne

Aucun calen­drier offi­ciel pour les débuts de Paul n’a été fixé, le pré­sident de la PFL, Donn Davis, ayant décla­ré à ESPN que cela pour­rait attendre le début de l’an­née prochaine.

“Je pense que ce qui a ren­du Jake inté­res­sant pour les fans, c’est qu’il tra­vaille dur et qu’il ne sous-estime pas ce qu’il faut”, a décla­ré Davis. “Il sait qu’il n’est pas prêt (pour ses débuts en MMA) en ce moment, mais il com­mence à s’en­traî­ner. Je pense que ce sera dans envi­ron un an, donc début 2024, où vous le ver­rez affron­ter son pre­mier adver­saire. Mais le genre d’ad­ver­saires aux­quels il pense cho­que­ra le monde en termes de sta­tut et de marque.”

Dans la divi­sion Super Fight, les com­bat­tants devraient gagner au moins 50% des reve­nus des ventes PPV, avec des épi­sodes dis­tri­bués à la fois par ESPN et DAZN, selon le rap­port du New York Times. Paul a été un fervent défen­seur de la rému­né­ra­tion des com­bat­tants, dénon­çant constam­ment Dana White et l’UFC pour ne pas don­ner aux com­bat­tants une part suf­fi­sante de ses reve­nus et de ses ventes à la carte.

Alire aus­si : Jake Paul “très confiant” qu’Anderson Sil­va aide­ra à créer l’association des com­bat­tants : “Je pense qu’il est un homme de parole”

Paul a évo­qué la créa­tion d’un syn­di­cat de com­bat­tants, et lui et son par­te­naire com­mer­cial Naki­sa Bida­rian, l’an­cien direc­teur finan­cier de l’UFC, détiennent désor­mais des parts dans le PFL. Le rôle de Paul a été offi­ciel­le­ment sur­nom­mé “Head of Figh­ter Advo­ca­cy” [Res­pon­sable du plai­doyer des com­bat­tants], dans lequel il publie­ra des infor­ma­tions sur le PFL sur les réseaux sociaux.

Paul a com­bat­tu pour la der­nière fois lors­qu’il a bat­tu la légende de l’UFC Ander­son Sil­va par déci­sion una­nime lors d’un match de boxe en octobre. Le boxeur de 25 ans a une fiche de 6–0 en tant que boxeur professionnel.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.