Les compétitions de MMA sont maintenant officiellement interdites en France !

Les compétitions de  MMA sont maintenant officiellement interdites en France !

Par Olivier Angelini - Boxemag.com En ligne le mardi, 25 octobre 2016. Posté dans les catégories MMA Actualités, MMA France

Bad News !

PARTAGER:

Google Plus

Ce dimanche 23 octobre 2016 a été publié sur le site Legifrance.gouv.fr un arrêté (datant du 3 octobre) relatif aux règles techniques et de sécurités applicables aux manifestations publiques de sports de combat.

Le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports Patrick KANNER a inséré plusieurs articles aux précédents textes précisant certains points qui étaient vagues jusqu’à ce jour dont le plus intéressant pour nous est le fait que jusqu’à aujourd'hui, aucun texte officiel n'interdisait la pratique de MMA en FRANCE.

Mais depuis le 3 octobre les choses ont évoluées et pas vraiment dans le bon sens pour tout ceux qui attendait la légalisation du MMA en France. En effet, les compétitions de MMA sont dorénavant officiellement interdites en France. (La pratique de ce sport à l'entrainement reste "autorisée" ).

Parmi les nouveaux articles, il y a, dans le chapitre des "techniques" des points qui ont été ajoutés et qui ne laissent plus de place ni aux doutes ni aux mauvaises interprétations.

Ainsi, il est maintenant officiellement écrit que sont interdits "les coups de poings, coups de pieds, coups de coudes et coups de genoux visant un combattant au sol".

Voici les points cités dans ce nouvel arrêté (chapitre des Techniques):

« 6. Les techniques

« Les techniques strictement interdites qui entraînent la disqualification immédiate des sportifs sont les suivantes :

« - les coups de poings, coups de pieds, coups de coudes et coups de genoux visant un combattant au sol ;
« - les coups de coudes (visant n'importe quelle cible et dans toutes les positions) ;
« - les coups de tête ;
« - les coups visant les parties génitales ;
« - les coups visant la colonne vertébrale et le derrière de la tête ;
« - les coups visant la gorge ;
« - saisir la trachée artère avec les doigts ;
« - mettre les doigts dans les yeux, la bouche, le nez ou une plaie ;
« - griffer ou pincer intentionnellement ;
« - attraper ou tirer les cheveux ;
« - mordre ;
« - projeter intentionnellement sur la tête et le cou ;
« - projeter, pousser son adversaire hors du ring.

« La plus grande vigilance des arbitres et des juges doit être portée sur un combattant au sol. »

Ces nouveaux points seront appliqués pour tous les événements organisés à partir du 1er novembre 2016. Retrouvez tous les points énoncés par ce nouvel arrête ici:

https://www.legifrance.gouv.fr

Retrouvez ci-dessous un article publié sur Avocats-Sports.fr titré "L’arrêté anti MMA décrypté - Le nouveau « coup » du Ministère" dans lequel Tatiana VASSINE (RMS Avocat) nous donne sa vision des faits.

http://avocat-sport.fr/MMA

UNE COMMISSION INUTILE ?

En avril dernier,  Manuel VALLS mandatait deux parlementaires, le député, Patrick VIGNAL (PS) et le sénateur Jacque GROSPERRIN, pour lui permettre de connaitre au mieux la pratique du MMA en France et ainsi publier un compte rendu qui aurait pour but d’aiguiller M. VALLS sur les décisions à prendre concernant la légalisation du MMA en France. (plus d'infos ici)

Cette mission, prévue pour un minimum de six mois, n' est toujours pas terminée, et le sénateur Jacque GROSPERRIN, qui vient d'apprendre la mise en place du nouvel arrête, n' a pas hésité à montrer sa surprise et son mécontentement.

"Publier un tel arrêté alors qu’une mission bipartisane doit rendre ses conclusions, c’est déplorable et inélégant. C’est un manque de respect manifeste envers le travail parlementaire."

"Des entraîneurs, des sociologues, des sportifs, des médecins, des présidents de fédé, des élus locaux, des hauts fonctionnaires, énumère l’élu. Thierry Braillard ne nous a alors rien dit!, assure-t-il. On a appris l’existence de l’arrêté par les sportifs qui nous ont appelés en nous disant qu’ils ne comprenaient pas. Je n’ai jamais vu un tel comportement en politique. Ça veut dire quoi? Que notre commission était fantoche? Qu’on dénie notre mission parce qu’on craint que nos propositions aillent dans le sens contraire de ce qui était attendu?"

Source: Libération.fr. Retrouvez plus de détails dans l'article "Le MMA pas près d'être autorisé en France".

Malgré tout, M. VIGNAL et M. GROSPERRIN ont décidé de rendre les résultats de leur mission le mardi 8 novembre...

Plus d'infos ASAP !

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image