Connect with us

Actualités

Vincent Del Guerra : Je suis à fond, j’ai vraiment envie d’en découdre !

Vincent Del Guerra
Vincent Del Guerra - Crédit photo: Christian Mazzonello

Vincent Del Guer­ra, l’un des com­bat­tants de MMA Fran­çais les plus expé­ri­men­tés, fera son pre­mier com­bat en MMA chez lui, à Mar­seille, le 20 novembre lors de la Nuit des Cham­pions.

Pour tous les connais­seurs, Del Guer­ra est sans nul doute un des pré­cur­seurs du MMA et l’un des pre­miers com­bat­tants qui ont “osé” com­battre à l’ex­té­rieur. Aujourd’­hui, le repré­sen­tant du Mar­seille Fight Club tota­lise presque 50 com­bats en pan­crace / MMA, ce qui est net­te­ment plus que la majo­ri­té des autres com­bat­tants tricolores.

Bien sur, comme beau­coup, le Mar­seillais a du ralen­tir son acti­vi­té à cause de la pan­dé­mie, et aura donc l’oc­ca­sion de faire son grand retour lors de la NDC 28.

Vincent Del Guerra

” Ca fait super plai­sir de reve­nir à la com­pé­ti­tion, cela fait deux ans que je n’ai pas boxé, donc là je suis a fond !” a avoué “The Warrior”.

” Ma pré­pa­ra­tion se passe super bien, je m’en­traine au MFC de Jean-Michel Fois­sard, le club est bien, on a une super bonne équipe, je m’en­traine avec Araik Mar­ga­rian, Foued Mez­da­ri, Yazid Chou­chane […], on est un bon paquet et il y a de quoi faire.”

Mal­gré sa grande expé­rience et sa pré­sence chez les pros depuis 2009, Del Guer­ra n’a pas encore eu l’oc­ca­sion de com­battre en MMA à Mar­seille, la pan­dé­mie ayant sui­vie la léga­li­sa­tion du MMA en France quelques semaines plus tard. 

Vincent Del Guerra

“C’est mon pre­mier com­bat en MMA à Mar­seille, je l’at­ten­dais depuis long­temps, ca fait vrai­ment plai­sir de com­battre dans cette dis­ci­pline à la mai­son, et for­ce­ment c’est un grande source de moti­va­tion, j’ai vrai­ment envi d’en découdre.”

“Ce com­bat va me ser­vir à relan­cer la machine, cela fait très long­temps que je n’ai pas com­bat­tu en MMA. Faut que je reprenne les réglages, l’ha­bi­tude. J’ai beau­coup com­bat­tu en pied-poing ces der­niers temps, mes quatre der­niers com­bats étaient en pied-poing et là je reviens en MMA donc il faut pas­ser du temps dans la cage et se faire plaisir.”

“Pen­dant la pan­dé­mie j’ai conti­nué de m’en­trai­ner, j’ai pas lâché l’en­trai­ne­ment et j’ai tou­jours fait mon sport. Je me suis tou­jours débrouillé pour faire mon sport, même si les salles étaient fer­mées, même s’il n’y avait rien, je me suis débrouillé et je me suis entrai­né, comme d’ha­bi­tude on lâche rien.”

Vincent Del Guerra

Vincent, 31 ans, a eu l’oc­ca­sion de prendre quelques infor­ma­tions sur son pro­chain adver­saire, l’U­krai­nien Bog­dan Kot­lo­vya­nov.

“Je me suis ren­sei­gné un peu sur mon pro­chain adver­saire, j’ai vu qu’il boxait debout, je pense qu’il a quelques lacunes au sol mais il défend bien la lutte. Mais en fait je me fiche de ses points forts ou faibles, je vais res­ter debout, je vais tenir le com­bat debout, et ça va car­ton­ner. Là on est à Mar­seille et il faut faire lever le public, il faut que tout le public se lève, je suis à la mai­son là.”

Del Guer­ra (25−20−1) aura fina­le­ment du attendre plus de 10 ans avant de pou­voir com­battre en MMA en France. Aujourd’­hui, cette dis­ci­pline est en plein boom dans l’hexa­gone, et plu­sieurs com­bat­tants Fran­çais ont récem­ment réus­si à inte­grer les plus grandes orga­ni­sa­tions comme l’UFC et le Bellator.

Vincent Del Guerra

“Oui aujourd’­hui je fais par­tie de l’an­cienne géné­ra­tion de com­bat­tants Fran­çais, ca y est main­te­nant je com­mence à me faire vieux, et le MMA il explose en France, dom­mage qu’il ne soit pas arri­vé plus tôt. En tout cas ça fait super plai­sir de voir des com­bat­tants Fran­çais comme Nas­sour­dine (Ima­vov) faire le tra­vail, en plus ce sont de bonnes per­sonnes avec de bonnes men­ta­li­tés, je suis vrai­ment content pour eux.”

“Apres, per­son­nel­le­ment, je com­mence à être sur la fin, je n’es­père pas inté­grer une grosse orga­ni­sa­tion donc je com­bats pour me faire plai­sir et voilà.”

“Je n’ai pas d’ob­jec­tifs par­ti­cu­liers, je vais relan­cer la machine, et j’ai­me­rais accro­cher deux ou trois grands noms, si j’y arrive, puis je pense que je vais faire un peu plus de K‑1 ensuite, je suis inté­res­sé par le K‑1 donc on va voir.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.