ITW - Yves LANDU - A mon signal, déchaînes les enfers !

Yves Landu

En ligne le mercredi, 01 mai 2019. Posté dans les catégories MMA / Pancrace / Kempo, MMA / Pancrace / Kempo - News

Tu connais Yves LANDU ?

Ce Samedi 4 mai l'OCTOFIGHT revient avec une énorme soirée de pancrace lors de laquelle 4 ceintures de champion seront mises en jeu pour la première fois. L'actuel Champion du 100% FIGHT Yves LANDU y combattra face au Marseillais Aymard GUIH pour tenter d'unifier les deux plus importantes ceintures Françaises ce qui serait historique.

A cette occasion, nous somme allés à la rencontre du pensionnaire de la Snake Team pour en savoir plus sur lui, son prochain combat et sa position sur plusieurs autres sujets dont l'arrivée du MMA en France. Enjoy !

L'OCTOFIGHT 2019 se tiendra ce samedi 4 mai au Palais des Sports de Marseille (voir la carte des combats annoncées), si ce n'est pas déjà fait, vous pouvez encore réserver votre place directement ici

1- Bonjour Yves, connais-tu ton adversaire ? qu'est-ce que tu penses de son style et de son niveau ?

Oui je connais un peu Aymard, j'ai eu l'occasion de le croiser dans certains événements. Je n'en sais pas vraiment plus sur lui car je ne suis pas de ceux qui passent plusieurs heures à étudier leurs adversaires. Je sais que c'est un gaucher, je connais ses points forts et cela me suffit. Je suis quelqu'un qui combat beaucoup à l’instinct. Je suis content de combattre un gaucher, je suis droitier, mais on s’entraine beaucoup avec les deux gardes à l'entrainement et c'est une nouvelle belle opportunité pour moi de pouvoir mettre en pratique tout ce que j'ai appris.

LANDU vs GUIH

2- Tu reviens à Marseille, tu t'y était imposé sur Yazid CHOUCHANE en 2017 et là encore tu affronteras un local. Est-ce que cela te met un peu la pression ou au contraire cela te motives encore plus ?

J'aime bien ce genre de situation, au début le public te siffle, puis pendant le combat il y a le silence et après généralement il te salut. Je préfère que cela soit comme ça plutôt que l'inverse (rires). Je viens pour faire le spectacle, je ne viens pas avec un manque de respect ou quoi que ce soit du genre, c'est mon combat qui parle après.

3- Tu es actuellement le champion du 100% FIGHT et du ROI du FIGHT, tu as l'occasion d'unifier tes ceintures avec celle de l'OCTOFIGHT. est-ce une motivation également pour toi sachant que tu pourrais être le premier Français de l'histoire à posséder les ceintures du 100% FIGHT et de l'OCTOFIGHT qui sont actuellement les deux plus grandes organisations en France ?

Je suis un compétiteur dans l’âme depuis le plus jeune age. Mon but c'est de relever les défis, battre des records. C'est pour ça que dès qu'on me propose un challenge je saute sur l'occasion à bras ouverts. Si je peux évoluer et progresser en même temps je suis encore plus motivé.

LANDU vs Chouchane

4- Depuis quelques semaines on parle de plus en plus de la légalisation du MMA en France, quel est ton avis sur ce point ? quels sont selon toi les avantages et les problèmes que cela peut engendrer ?

J'ai envie de dire "enfin", "il était temps !". Cela va permettre aux combattants Français d'avoir plus de reconnaissance. Avant on était obligé de combattre à l’étranger maintenant on devrait, si tout se passe bien, pouvoir combattre chez nous ce qui permettra une meilleure progression. C'est normalement prévue pour septembre 2019, automatiquement cela apportera plus de visibilité aux combattants Français mais aussi plus de moyens car on devrait pouvoir voir l'arriver de sponsors, de subventions ce qui permettra aux meilleurs combattants de pouvoir mieux vivre et avoir plus de temps libre pour s’entraîner.

Après au niveau des problèmes je pense que cette légalisation va permettre, dans un premier temps, à n'importe qui d’ouvrir un club, ou faire des événements dans le but de profiter de l'engouement, mais sans le faire par passion ou de manière à faire avancer ce sport dans le bon sens. Par exemple on peut déjà constater des problèmes avec les fédérations, avant l'annonce de M. la ministre des Sports personne ne voulait du MMA, beaucoup le boycottait alors que maintenant ils essayent tous de récupérer le bébé, je trouve cela un peu hypocrite. Maintenant il va falloir quelques années pour que le MMA trouve sa dynamique et établisse ses bases voir même avoir sa propre fédération.

5- A chaque fois qu'on te voit combattre, tu as le sourire contrairement à la plus part des personnes qui sont souvent plutôt terre à terre que cela soit à la pesée, avant le combat et même parfois après. Quelle est ta philosophie ?

En fait j'essaie toujours de relativiser, même quand je suis énervé j'ai toujours un petit sourire en coin. Il y a toujours pire dans la vie, en plus là c'est du sport donc en vrai il y a rien de grave. J'essaie toujours de prendre la vie du bon coté, il y a une phrase qui me revient automatiquement et qui vaut pour les fights mais aussi pour la vie en général, c'est "Dans la vie il n'y a pas de problème, il y a que des solutions, et si il n'y a pas de solution alors il n'y a pas de problème."

J'ai une autres citation qui dit "C'est l'homme qui a peur sinon il y a Foye" Ce qui veut dire qu'en fait "c'est cool, il y a pas mort d'homme" Certain dramatise alors qu'en vrai il n'y a rien.

6- D'ou vient ton surnom "You Know" ?

(rires) Ah c'est long !! Au début on utilisait "You Know" avec un pote quand on parlait de tout et de rien. Après c'est devenu mon surnom parce que quand on parlait de moi à des personnes il disaient tu connais Yves Landu ? Les gars répondaient non et on leur disait de regarder sur internet. Une fois que c'était fait les gars disaient I Know, I know ("Je sais" en Anglais). Avant tu savais pas qui c'était, maintenant tu sais ! (You Know...).

7- Quelles sont tes dernières pensées avant de rentrer dans le ring ?

J'aime bien regarder le film Gladiator. Dans ce film à un moment l'Espagnol dit "A mon signal, déchaîne les enfers". C'est exactement ça qui me passe dans la tête. Quand l'heure du combat est arrivée c'est comme une libération pour moi. Que cela soit avant, pendant, ou après, mon but c'est de prendre du plaisir dans ce que je fais, de faire plaisir au public, à l'arbitre, à tout le monde.

Avant le combat, j'essaie de faire une belle entrée ce qui me permet de me libérer, d'enlever la pression. pendant le combat je fais parler mon style imprévisible, plus le combat avance et plus je me libère. Et après le combat, en cas de victoire, je fête la victoire avec une dance pour rappeler que je viens du Breakdance.

Je fait partie des combattants qui arrivent à transformer le stress en une force positive. C'est peut-être du au fait que j'ai l'habitude depuis tout petit d'être dans des situations plus ou moins stressantes. Quand j’étais petit je dansais déjà devant plus de 10.000 voir 20.000 personnes et du coup je suis habitué à avoir la pression surtout que c'est en direct. Tu n'as pas le droit à l'erreur et si tu te loupes il faut savoir enchaîner rapidement, comme si de rien n'était. C'est à peu prêt le même system en boxe sauf que c'est plus dangereux car, en cas d'erreur, tu peux vite te retrouver KO.

Yves Landu Break Dance

8- Qu'est ce qui te motives à combattre ?

Comme je l'ai souligné précédemment je suis un véritable compétiteur, Je suis prêt à relever n'importe quel défi. Quand je faisais du breakDance on me disait d'essayer la lutte, puis le grappling, puis le SANDA puis finalement je suis arrivé au pancrace et à chaque fois j'ai réussi de belles choses.

J'ai été 3 ans en équipe de France de Sanda et 3 ans également en équiqpe de France de Grappling. Des mes débuts en pancrace j'ai remporté le tournoi des Contenders 7 qui a été le seul tournoi à 16 réalisé en France. Exempt du premier tour, j'ai enchaîné trois victoires face à des gars nettement plus doués que moi et ça a été un grand pas dans ma carrière.

9- Quels sont tes objectifs pour la suite de ta carrière ?

Mon but est de devenir un nom dans ma division, que les gens, dans le monde entier, sachent qui est Yves LANDU et quand ont leur dit tu sais qui est Yves ils répondent Yes "I Know " (rires).

Forcement pour ça il faut combattre dans les plus grandes organisations comme l'UFC, le Bellator, le ONE FC. Si jamais un jour j'arrive à l'UFC par exemple, mon but ne sera pas de dire je suis un combattant de l'UFC mais bien de faire partie du TOP 5 et impressionner le monde avec mes performances. Je veux marquer les esprits.

10- Comment se passe ta collaboration avec Cyrille DIABATE et la Snake Team ?

Tout se passe très bien, les connexions sont excellentes, on se comprend bien. Je m’entraîne la-bas, je donne des cours aussi.

Depuis quelque années j'ai quitté la ville de Meaux pour me rapprocher de la Snake Team et mettre toutes les chances de mon coté pour réussir mes objectifs. J'ai également trouvé un travail qui s'adapte à mes entraînements et non l'inverse. Pas de place aux excuses, il faut se donner les moyens de réussir et faire des choix.

Yves Landu Snake Team

11- On te voit souvent aux cotés du champion de Kickboxing Karim GHAJJI lors de ses combats et on sait que le BreakDance est un lien qui vous unit. Est-ce qu'il t'apprend quelques petites astuces en stand Up, des conseils ?

On se connait depuis très longtemps avec Karim grâce au BreakDance. De temps en temps je retourne à Meaux pour m’entraîner avec lui en pied-poing, lui demander des conseils. De son coté il fait pareil, je partage avec lui mon savoir faire en grappling et en MMA lors de ses préparations pour des combats en pancrace. On se complète, on se connait par cœur et je sais comment il réfléchit que ce soit dans la vie ou sur un ring. Je sais que si je lui dit un truc il va comprendre même si tous les autres n'auront rien compris. C'est comme mon grand frère, avec un regard on se comprend il y a une réelle complicité entre nous.

Yve LANDU - Karim GHAJJI

12- Tu aurais du combattre en muaythai en février dernier, qu'est ce qui t'as motivé à te lancer dans cette nouvelle aventure. Au final le combat ne s'est pas fait, est ce que tu peux nous dire pourquoi si ce n'est pas indiscret ?

Pendant près de 2 ans je n'avais pas combattu en MMA, pendant un an à cause d'une blessure puis par la suite j'ai du faire face à de nombreuses annulations. Beaucoup de combattants ont accepter de m’affronter puis ont annulés et au final personnes ne voulait me combattre. Du coup j'ai accepter un combat en Muay Thai face à un Anglais et finalement le gars c'est aussi défilé quelques jours avant le fight. L'organisation a réussi à trouver un remplaçant mais la encore il s'est désisté le jour de la pesée. Je crois qu'ils ont un peu peur de mon style imprévisible et très offensif.

13- As-tu un message à passer à Aymard à l'approche du combat ? Et au public Marseillais ?

La réponse en video ci-dessous

Google Plus

Yves LANDU Yves LANDU

Nb de combats :
20
Victoires:
13
KO / TKO:
2
Soumissions:
3
Défaites:
7

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image