Les acteurs du MMA Français réagissent à l'annonce de la Ministre des Sports

mma france

En ligne le jeudi, 04 avril 2019. Posté dans les catégories MMA / Pancrace / Kempo - News

MMA - L'avis des Pros

La CFMMA (Commission Française de Mixed Martial Arts), filiale de l’IMMAF (Fédération Internationale de Mixed Martial Arts), l’AFMMA (Alliance Française de MMA) et la MMA Factory, saluent les propos de Mme Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, annonçant sur RMC Sport la volonté du Ministère de reconnaître et encadrer le MMA en France.

Aujourd’hui pratiqué par près de 30 000 personnes réparties sur tout le territoire, le MMA propose une synthèse de plusieurs arts martiaux comme la lutte, le judo, la boxe thaïlandaise et le jujitsu brésilien. Pratiqué en compétition dans un ring entouré d’un filet souple pour protéger les athlètes et empêcher les chutes hors du ring, les combats alternent phases d’opposition debout, sous forme de projections et au sol.

Reconnue dans tous les pays du monde, cette discipline n’est aujourd’hui pas encadrée en France, situation empêchant notamment l’organisation de compétitions et un développement dans un cadre approprié.

Cyrille Diabaté, Président de l’AFMMA, a indiqué : « Choisir de reconnaître le MMA, c’est donner une chance aux milliers d’athlètes qui s’entraînent chaque jour de bénéficier d’un cadre sécurisé, professionnel et approprié. C’est la garantie d’un meilleur accompagnement pour défendre les couleurs françaises à travers le monde. C’est enfin la satisfaction de voir récompensés les efforts des acteurs multiples du MMA pour expliquer l’intérêt, les bienfaits et l’élégance de ce sport. »

Bertrand Amoussou, Président de la CFMMA et membre du board de l’IMMAF, a déclaré : « C’est une démarche de fond, mêlant études et concertation, qui a permis aux autorités publiques de prendre une décision que nous saluons. Nous sommes très heureux de poursuivre nos échanges fertiles avec les parties-prenantes du sport en France pour structurer et accompagner le développement du MMA en France ».

Kerrith Brown, Président de l’IMMAF, a ajouté : « Le développement du MMA en France est un dossier complexe depuis de nombreuses années. La déclaration de la Ministre des Sports est une véritable avancée vers la structuration d’une discipline en pleine expansion dans le monde entier, notamment au niveau amateur. »

Fernand Lopez, Président de la MMA Factory, a souligné : « Les pouvoirs publics ne pouvaient pas fermer les yeux sur le développement à grande vitesse de cette jeune discipline. La décision d’encadrer cette croissance pour asseoir une présence durable sur le territoire est la bonne. Elle bénéficiera à toutes les parties prenantes du sport en France. »

Google Plus

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image