Connect with us
glory 83 ppv

UFC - Ultimate Fighting Championship

Conor McGregor veut un 4eme combat avec Dustin Poirier

conor mcgregor

Conor McGre­gor savait que sa jambe était com­pro­mise avant son com­bat de tri­lo­gie contre Dus­tin Poi­rier, ce qui, selon lui, est la rai­son pour laquelle il s’é­tait pré­pa­ré à l’a­vance à ce scenario.

Mer­cre­di, dans une série de mes­sages publiés sur Twit­ter, l’an­cien cham­pion de l’UFC dans deux divi­sions a révé­lé à quel point sa jambe lui avait cau­sé des pro­blèmes avant son com­bat en juillet, ce qui explique pour­quoi il n’a pas réagi de manière exces­sive après que sa jambe se soit cassée.

“Dans mon der­nier camp [j’a­vais] une jambe gauche gra­ve­ment endom­ma­gée”, a écrit McGre­gor. “Beau­coup de mes séances consis­taient à com­men­cer à taper en bas. Tra­vail de sape. Je frap­pais les gens jus­qu’à ce qu’ils s’é­loignent de moi. Cela s’est ensuite tra­duit par le com­bat. His­toire vraie.”

Selon McGre­gor, la frac­ture s’est pro­duite exac­te­ment au même endroit où il avait des pro­blèmes pen­dant son entraî­ne­ment, c’est pour­quoi il n’a pas été sur­pris lorsque sa jambe s’est bri­sée sous lui pen­dant le combat.

“Même jambe, même endroit”, a décla­ré McGre­gor. “Je l’at­tri­bue au fait que je n’ai pas été aus­si cho­qué que Chris [Weidman]/Anderson [Sil­va]. Je savais que quelque chose pou­vait arri­ver à l’avance.

“Chris était contra­rié par ma cita­tion. J’a­vais l’im­pres­sion de le viser. Ce n’é­tais pas le cas. S’il y a une [conso­la­tion] à ma réac­tion, c’est parce que [j’ai eu] un aver­tis­se­ment, cela pou­vait se casser. ”

McGre­gor et son camp ont pré­cé­dem­ment affir­mé avoir été pré­ve­nus d’une bles­sure, à savoir une “frac­ture de stress capil­laire” dont le com­bat­tant a décla­ré que l’UFC était au cou­rant avant sa tri­lo­gie UFC 264 contre Poi­rier. Le pré­sident de l’UFC, Dana White, a décla­ré que McGre­gor avait deman­dé et obte­nu l’au­to­ri­sa­tion de se col­ler les che­villes avant le com­bat, bien qu’il ait déci­dé de ne pas le faire mal­gré « l’ar­thrite chro­nique » dans les articulations.

Mal­gré sa pré­ten­due bles­sure à la jambe avant le com­bat, McGre­gor avait l’im­pres­sion de faire du bon tra­vail contre Poi­rier lors du pre­mier tour après avoir été ame­né au sol contre la cage. Alors que Poi­rier fai­sait pleu­voir des coups de poing et des coudes, il était satis­fait des attaques qu’il ripos­tait en réponse avant que les com­bat­tants ne se remettent fina­le­ment sur pied.

“Sa tête était plus dou­lou­reuse, ma jambe était plus dou­lou­reuse”, a décla­ré McGre­gor. « Je me sens bien là-des­sus. Pour ne pas dire que sa jambe n’a pas été cas­sée non plus. J’a­vais cette cuisse bien hachée. J’ai l’im­pres­sion que ce n’est tout sim­ple­ment pas encore réglé. C’est la réponse la plus juste que je puisse donner.”

McGre­gor a ensuite repu­blié une vidéo qui mon­trait les marques sur le visage de Poi­rier après le com­bat, qui révé­laient les dom­mages cau­sés par les frappes qu’il lançait.

Alors que le résul­tat mon­tre­ra tou­jours une défaite sur son pal­mares, McGre­gor ne pou­vait pas être contra­rié par l’of­fen­sive qu’il pro­dui­sait sur son dos et il pro­met qu’il y aura encore beau­coup de choses à faire avec Poi­rier une fois qu’il sera en assez bonne san­té pour com­battre à nouveau.

“Des coudes et des coups de pied vrai­ment méchants à coup sûr”, a décla­ré McGre­gor à pro­pos des coups qui avaient mar­qué Poi­rier cette nuit-là. “Cela ou peut-être une bou­teille bleue vrai­ment ennuyeuse (Ndlr : sa femme) était autour de lui après le combat.”

“Ne vous y trom­pez pas, ils n’at­tendent pas avec impa­tience ce qui va arri­ver. Je revien­drai et ce sera réglé. Une fois pour toutes.”

Bien qu’il n’y ait pas de calen­drier exact quand McGre­gor pour­ra se battre à nou­veau, il a déjà fait allu­sion à un retour à l’ac­tion mi-2022, ce qui signi­fie­rait essen­tiel­le­ment un an après avoir subi sa blessure.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.