Connect with us

Actualités

Pour Khabib Nurmagomedov, sa victoire sur Conor McGregor était la plus importante de sa carrière

KHABIB UFC MCGREGOR

Kha­bib Nur­ma­go­me­dov a été l’au­teur de plu­sieurs moments mémo­rables au cours de sa car­rière à l’UFC. Mais quel sou­ve­nir est le pré­fé­ré de Nurmagomedov ?

“C’é­tait ici, au [T‑Mobile] Are­na. 6 octobre 2018. Le plus grand com­bat de l’his­toire du MMA”, a décla­ré Nur­ma­go­me­dov à MMA Figh­ting avant la céré­mo­nie du Temple de la renom­mée de l’UFC jeudi.

C’é­tait la nuit où Nur­ma­go­me­dov a vain­cu par sou­mis­sion Conor McGre­gor lors de l’UFC 229, un évé­ne­ment qui est encore aujourd’­hui le pay-per-view le plus ven­du de l’his­toire du sport.

Nur­ma­go­me­dov et McGre­gor avaient une riva­li­té par­ti­cu­liè­re­ment féroce, et c’est Nur­ma­go­me­dov qui est fina­le­ment sor­ti vic­to­rieux, sou­met­tant l’an­cien cham­pion des deux divi­sions via un étran­gle­ment arrière lors du qua­trième tour après l’a­voir com­plè­te­ment domi­né tout au long du com­bat. Nur­ma­go­me­dov a ensuite sau­té au-des­sus de la cage et s’est diri­gé vers le coin de McGre­gor, déclen­chant une mêlée sau­vage à l’in­té­rieur de la T‑Mobile Are­na de Las Vegas.

Quatre ans plus tard, “The Eagle” revient sur la nuit avec un cer­tain recule.

“Je suis très heu­reux d’a­voir gagné ce com­bat. Je ne pou­vait perdre aucun de mes com­bats, mais encore moins ce com­bat”, a décla­ré Nurmagomedov.

Après avoir pris sa retraite avec un pal­ma­rès par­fait de 29–0, Nur­ma­go­me­dov a rejoint le Temple de la renom­mée de l’UFC jeu­di soir dans le cadre de la ses­sion 2022. The Eagle était aux cotés de Daniel Cor­mier qui a lui aus­si fait une révé­la­tion net­te­ment moins flat­teuse.

Et la légende vivante en a nom­mé trois autres qu’il aime­rait voir le rejoindre bientôt.

“Je pense, à 100%, que ce doit être Cain Velas­quez, qui est en pri­son”, a décla­ré Nur­ma­go­me­dov. “Ce n’est pas juste. Cain Velas­quez mérite cet [hon­neur du Temple de la renom­mée]. Je pense que Fran­kie Edgar, il le mérite. Il était tout petit et il com­bat­tait dans la divi­sion des poids légers avec tous ces monstres comme Ben­son Hen­der­son, Gray May­nard. Tous ces gars étaient très énormes, d’autres poids légers de haut niveau, et il les a tous bat­tus et il était le cham­pion, Fran­kie Edgar.”

“Et je pense que l’en­traî­neur Javier [Men­dez]. Je vais vous dire pour­quoi. Parce que depuis 2010 à 2020, 10 ans, ce type avait quel­qu’un [qui était un] cham­pion dans son gym­nase. Chaque année. C’é­tait Cain, c’é­tait DC [Daniel Cor­mier], c’é­tait Luke [Rock­hold], c’é­tait moi. Dix ans, chaque année, tout le temps, il y avait tou­jours un cham­pion dans son gym­nase. Qui [d’autre] a fait ça ? Per­sonne. Je pense que l’en­traî­neur Javier, s’ils mettent des entraî­neurs comme ça, je pense que l’en­traî­neur Javier [le mérite].”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.