Connect with us

UFC - Ultimate Fighting Championship

UFC – Israel ADESANYA reste le champion mais sans vraiment convaincre

Le choc tant atten­du qui oppo­sait Israël ADESANYA à Yoel ROMERO pour la cein­ture des Midd­le­weights vient de se ter­mi­ner, et si le com­bat entre Zhang et Jedrze

UFC - Israel ADESANYA reste le champion mais sans vraiment convaincre

Le choc tant atten­du qui oppo­sait Israël ADESANYA à Yoel ROMERO pour la cein­ture des Midd­le­weights vient de se ter­mi­ner, et si le com­bat entre Zhang et Jedr­ze­jc­zyk était excep­tion­nel, celui-la ne res­te­ra sur­ement pas long­temps dans la mémoire des fans. 

Oppo­sé au Cubain Yoel ROMERO pour la pre­mière défense de sa cein­ture de cham­pion de l’UFC, Israel ADESANYA s’est impo­sé par déci­sion una­nime (48−47, 48–47, 49–46) au terme d’une ren­contre stra­té­gique, un peu trop peut-être.

Comme sou­vent le com­bat a débu­té rela­ti­ve­ment dou­ce­ment, les deux com­bat­tants ont tar­dé à prendre leurs marques. On sait tout de suite que le com­bat va être stra­té­gique car cha­cun pos­sède ses atouts et il ne fal­lait sur­tout pas se jeter dans la gueule du loup. Israël a d’ailleurs essayé plu­sieurs fois d’at­ta­quer mais s’est sou­vent fait rap­pe­ler à l’ordre par la puis­sante gauche du Cubain.

ROMERO semble prendre l’a­van­tage en début de ren­contres prin­ci­pa­le­ment avec sa puis­sance même si ADESANYA est de plus en plus entre­pre­nant. Petit à petit le cham­pion en titre réus­si à mettre sa boxe en place et marque ses points, au terme des 4 pre­mières reprises les deux com­bat­tants sont sen­si­ble­ment au même niveau en terme de points et le der­nier round sera une nou­velle fois décisif.

La der­nières reprise n’est une nou­velle fois pas vrai­ment digne d’un grand com­bat même si Yoel ROMERO essaye de finir en beau­té. Là encore la déci­sion n’est pas évi­dente et plu­sieurs sont ceux qui voyaient le Cubain devant.

Concrè­te­ment Israël a pré­fé­ré assu­ré ses arrières avec une boxe stra­té­gique misant prin­ci­pa­le­ment sur les low-kicks pour affai­blir les appuis de son adver­saire ce qui a réduit la mobi­li­té de Yoel mais l’a éga­le­ment gêné pour son anglaise. Stra­té­gie peu spec­ta­cu­laire mais payante.

Tou­jours est-il qu’Israel ADESANYA repart avec la cein­ture et reste invain­cu en MMA, chez les pros, avec un total de 19 vic­toires dont 14 avant la limite.

Retrou­vez tous les résul­tats de l’UFC 248 ici

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.