All for Joomla All for Webmasters

Francis NGANNOU revient sur sa défaite et reçoit le soutien de Jon JONES
Google Plus

En ligne le mercredi, 11 juillet 2018. Posté dans les catégories UFC News, MMA / Pancrace / Kempo - News, UFC France

francis ngannou

Le Sport

Malgré sa défaite pas tres glorieuse face à Derrick LEWIS, Francis NGANNOU a cependant le mérite d'être capable d'admettre que son combat à l'UFC 226 était affreux, mais il est aussi capable de chercher en lui-même la raison.

Suite à son combat, le champion Franco- Camerounais a révélé quelques informations intéressantes avouant qu'il n'avait pas abordé ce nouveau challenge comme il aurait dû.

"Je ne suis pas fier de ma dernière performance. J'ai porté ma peur du dernier combat à celui-ci. Je comprends complètement la frustration et la colère que cela a causé à mes fans, entraîneurs, coéquipiers, famille et amis et je suis vraiment désolé pour cela. Je ne laisserai plus tomber tout le monde. Tout ce que je peux faire maintenant, c'est prouver que je suis meilleur et vous rendre fier."

Il faut admettre que cette explication est assez légitime et il est rare de voir un combattant qui peut être aussi honnête avec lui même et avec le public même si ce dernier ne l'a pas vraiment soutenu après sa défaite à Las Vegas.

Cela a aussi du sens. Lors de son dernier combat avant l'UFC 226, il a été dépassé physiquement par l'ancien champion des poids lourds de l'UFC, Stipe MIOCIC, à l'UFC 220. Mais Francis a aussi eu la mauvaise expérience de voir qu'il ne possédait pas les capacités physiques pour tenir 5 reprises. Et c'est peut-être pour cela qu'il n'a pas été aussi généreux que d'habitude, comme s'il avait peur de s'engager et de dépenser toute son énergie trop tôt.

À la suite de cette performance, la cote de NGANNOU est probablement celle qui a le plus chuté. De plus, le président de l'UFC, Dana WHITE, n'a pas hésité à l'enterrer lors de la conférence de presse d'après-combat, attribuant son "horrible" performance à son ego hors de contrôle principalement.

"Je pense qu'il a connu une ascension très rapide avec l'UFC et évidemment le combat contre Alistair OVEREEM l'a catapulté en haut de l'affiche", a déclaré WHITE aux journalistes après l'UFC 226. "Tout le monde parlait de lui. Je pensais qu'il allait être le prochain champion. Je pense que c'est son ego qui lui a fait du tort. Si vous abordez un combat d'une manière trop subjective vous aurez surement de mauvaises surprises le jour J."

Mais la capacité de NGANNOU à admettre ses erreurs ici raconte une histoire différente. Si son ego était vraiment hors de contrôle, la réponse à ce combat lamentable avec LEWIS semble pourtant une preuve d'objectivité et de réalisme.

Plutôt que de défendre sa performance ou de faire des excuses, NGANNOU a admis que sa prestation était mauvaise et que sa propre peur était à blâmer. Une personne qui peut faire ça ressemble à quelqu'un qui peut revenir de ça et qui sait où il va.

En tout cas Francis peut compter sur Jon JONES qui lui a apporté son soutien connaissant lui aussi ses passages difficiles et ses moments de gloire.

« Frère, s’il te plaît ne sens pas que tu laisses tomber les gens, personne ne comprend ce que c’est que d’être là. Nous sommes tous extrêmement reconnaissants pour ta performance, merci d’être un grand artiste. Je ne te souhaite rien d’autre que le meilleur frère. »

Google Plus

Tags

UFC, UFC 226

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image