All for Joomla All for Webmasters

Jon JONES - Les résultats du test antidopage montrent d'infimes traces de Turinabol

jon jone dopage 2019

En ligne le lundi, 24 décembre 2018. Posté dans les catégories UFC News

l'UFC 232 passe de Las Vegas à Los Angeles

Non ce n'est pas une blague, Jon JONES est une nouvelle fois au cœur de l'actualité pour avoir en partie échoué à un test antidopage effectué dans le cadre de son prochain combat qui se tiendra le 29 décembre prochain à l'occasion de l'UFC 232.

Selon les rapports de ce nouveau test antidopage qui a été effectué par l'USADA en début de mois, il resterait des traces de Chlorodehydromethyltestosterone (DHCMT), ou Turinabol, dans le corps dans l'ancien champion. C'est la même substance qui avait été retrouvée en 2017 déjà et qui avait valu à JONES une suspension de 15 mois.

Du coup, faute de temps pour approfondir les recherches, la Commission Athlétique de l'Etat du NEVADA (NSAC) n'autorise plus Jon JONES à combattre dans l’état du Nevada et les dirigeants de l'UFC ont décidé de déplacer l'UFC 232 de Las VEGAS à Los Angeles car la Commission de l'Etat de Californie (CSAC) ne voit elle pas d'objection à fournir à JONES une licence pour combattre lors de l'UFC 232.

Il faut préciser que le test antidopage montre d'infimes traces de Turinabol, de l'ordre du "picogramme" soit 10-12 grammes et les spécialistes pensent que c'est en fait un reste de ce que JONES avait pris en 2017. Il est donc, aujourd'hui difficile de savoir si JONES a de nouveau triché ou pas.

Toujours est-il que, n'ayant officiellement actuellement aucune interdiction de l'USADA, l'UFC n'annulera pas le combat revanche entre Jon JONES et Alexander GUSTAFSSON qui se tiendra lors du combat principal de l'UFC 232 le samedi 29 décembre prochain et où la ceinture vacante des Light Heavyweights sera mise en jeu.

"Après une analyse approfondie des résultats des contrôles antidopage antidopage USADA antérieurs à 18 mois de M. Jones, le directeur Bennett, la présidente Marnell et M. Jones ont convenu qu’il comparaîtra à une audience sur les preuves en janvier 2019. Cela permettra une discussion mesurée, réfléchie et complète de son protocole de contrôle antidopage et de ses résultats, ainsi que l'occasion pour le NSAC de déterminer la voie à suivre appropriée pour lui dans le Nevada. Nous attendons cette audience avec impatience."

Plus de détails ASAP

Google Plus

Leave a comment

You are commenting as guest. Optional login below.

Captcha code Rafraîchir l'image