Connect with us

Actualités

Vidéo : Benoit Saint Denis revient sur sa première victoire à l’UFC

Retrou­vez la tra­duc­tion de la confé­rence de presse de Benoit Saint Denis qui est reve­nu sur sa pre­mière vic­toire à l’UFC ce same­di face à l’Al­le­mand Nik­las Stolze.

“Je pense que cela a été une bonne per­for­mance, la seule chose qui ne soit pas bonne est le fait que je me sois fait tou­cher au début du com­bat. J’ai été impa­tient. je cherche tou­jours à mettre la pres­sion, jus­qu’à que l’ad­ver­saire casse ou alors ce sera une guerre comme lors de mon der­nier com­bat. J’ai beau­coup tra­vaillé sur le fait de prendre mon temps, que cela soit aus­si en lutte ou en grap­pling et de ne pas trop for­cer les choses comme je l’ai fait avec Eli­zeu ou je n’ai pas réus­si à le gar­der au sol assez long­temps ce qui m’a cou­té la victoire.”

“Vous savez, quand j’a­vais 19 ans je fai­sais déjà la guerre au Mali, dans les forces spé­ciales Fran­çaises, et vous savez la guerre ce n’est pas un sport. Je vois le sport comme la guerre et je dois jus­te­ment voir plus cela comme un sport, être plus pro­fes­sion­nel, prendre mon temps et ne pas être impa­tient comme je l’ai été durant les deux pre­mières minutes et tout se pas­se­ra mieux je pense.”

Dans cette inter­view, éga­le­ment, Saint Denis parle de ce qu’il aime­rait pour son pro­chain com­bat, avouant qu’il pré­fè­re­rait com­battre à l’UFC Lon­don plu­tôt qu’a l’UFC Paris pour cer­taines raisons.

“C’est vrai­ment dif­fi­cile pour moi, il y a deux endroits ou j’ai­me­rais aller, lon­drès et Paris, mais sachant que je vais me marier une semaine avant l’UFC Paris, je pré­fè­re­rais com­battre à Londres. Je pense que c’est le meilleur endroits, que cela soit en boxe anglaise, en MMA, quand vous aimez la bagarre, Londres est le lieu ou il faut être.”

“Le der­nier UFC à Londres était com­plè­te­ment fou, les anglais aiment la bagarre depuis très long­temps, les fran­çais aus­si mais, a cause de mon mariage, je pré­fè­re­rais com­battre à l’UFC Lon­don. Si ca doit être Paris ca sera paris, je trou­ve­rais un moyen de m’ar­ran­ger, mais j’ai­me­rais vrai­ment Londres.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.