Connect with us

Boxe

Tyson Fury prêt à affronter Joe Joyce en février si Oleksandr Usyk passe son tour

joyce vs fury 2023

Tyson Fury a un pro­gramme char­gé, il doit affron­ter Dereck Chi­so­ra ​​le 3 décembre à Londres puis, en cas de vic­toire, Olek­san­dr Usyk en février. Cepen­dant, le “Gyp­sy King” laisse la porte ouverte à un nou­veau combat.

Une confron­ta­tion avec Uysk don­ne­rait à Fury, le cham­pion WBC, et Usyk, qui pos­sède les cein­tures IBF, IBO, WBA et WBO, l’op­por­tu­ni­té de deve­nir le pre­mier cham­pion poids lourd entiè­re­ment uni­fié de la boxe de l’ère des quatre cein­tures. Bob Arum et Frank War­ren, les co-pro­mo­teurs de Fury, ont décla­ré qu’ils ne voyaient aucun obs­tacle qui empê­che­rait Fury (32−0−1, 23 KO) de com­battre Usyk (20−0, 13 KOs) fin février ou début mars, en sup­po­sant qu’il s’im­pose sur Chi­so­ra ​​pour la troi­sième fois au stade Tot­ten­ham Hotspur.

Cepen­dant, si Fury-Usyk ne se fait pas pour une quel­conque rai­son, Fury aime­rait affron­ter un autre Bri­tan­nique invain­cu, Joe Joyce, à Londres.

“Si Usyk ne veut pas com­battre en février, alors fai­sons [Joe] Joyce à Wem­bley”, a décla­ré Fury dans une vidéo publiée mar­di sur la chaîne You­Tube de Queens­ber­ry Pro­mo­tions. “Vous l’a­vez enten­du ici la pre­mière fois. Joe, mets tes patins, mets-toi en forme, moosh, parce que si le poids moyen ne veut faire le com­bat, tu seras de la par­tie. Parce que je me bats trois fois l’an­née pro­chaine, et tu peux être l’un d’entre eux.”

Joyce de Londres (15−0, 14 KO) n’est pas clas­sé par­mi les pré­ten­dants de la WBC pour la cein­ture de Fury car il a rem­por­té le cham­pion­nat inté­ri­maire WBO lors de son der­nier com­bat, un KO au 11e round de l’an­cien cham­pion WBO Joseph Par­ker le 24 sep­tembre à l’AO Are­na à Man­ches­ter, Angle­terre. Joyce, 37 ans, est le chal­len­ger obli­ga­toire pour le cham­pion­nat WBO d’U­syk, mais un com­bat avec Fury serait une affaire juteuse au Royaume-Uni.

Fury était au bord du ring lorsque Joyce a fus­ti­gé Par­ker, l’a­mi et par­te­naire d’en­traî­ne­ment de Fury, avec un cro­chet gauche qui a brus­que­ment mis fin au com­bat au début de la 11e. Grace à cette per­for­mance, Joyce, médaillée d’argent olym­pique en 2016, est deve­nue le pre­mier com­bat­tant à stop­per le Néo-zélan­dais Par­ker en 33 com­bats pro­fes­sion­nels (30−3, 21 KO).

Fury, 34 ans, s’est ren­du sur les réseaux sociaux quelques jours plus tard pour louer la per­for­mance de Joyce.

“J’ai pas­sé une belle jour­née à regar­der la boxe, à regar­der tous les grands com­bats et à étu­dier tous les poids lourds”, a décla­ré Fury dans une vidéo publiée sur ses comptes Ins­ta­gram et Twit­ter fin sep­tembre. “Et je dois dire que le grand Joe Joyce est le deuxième meilleur poids lourd au monde, der­rière moi. Et ce jour-là, s’il conti­nue comme ça, qui sait s’il pour­rait me battre ou non ? Je pense que nous devrons le décou­vrir un jour.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.