Connect with us

MMA

Jérôme Le Banner : “Si je suis content de la victoire, je suis déçu de la manière!”

jerome le banner

Jérôme le Ban­ner est reve­nu sur son com­bat au MMA GP : Evo­lu­tion qui s’est tenu ce same­di a Paris et qui devrait être son der­nier com­bat en France.

Le Ban­ner, 49 ans, retrou­vait le Serbe Adnan Alic, un com­bat­tant qu’il avait déjà vain­cu une pre­mière fois en 2019 lors d’une ren­contre pré­vue dans les règles du Kickboxing.

Cette fois le com­bat s’est tenu en MMA mais le résul­tats fut le même puisque le poids-lourd Fran­çais s’est impo­sé par TKO lors du pre­mier round (Video du com­bat).

Sur ses réseaux sociaux, JLB a décla­ré dimanche qu’il n’é­tait pas for­ce­ment content de sa pres­ta­tion mais qu’il a fait de son mieux mal­gré une bles­sure à la jambe.

“La vic­toire fut au ren­dez-vous et la bles­sure aus­si mal­heu­reu­se­ment… Si je suis content de la vic­toire, je suis déçu de la manière ! Je vou­lais le kicker dur dans le pre­mier round et pla­cer mes poings quand ce serait pos­sible sans trop m’exposer, je vou­lais évi­ter le sol et le finir en anglaise dans le second une fois ses appuis sapés ! Je vou­lais un com­bat propre et appli­qué… C’est lou­pé, mais j’ai tout de même rem­por­té la vic­toire et avec une sale bles­sure en plus. Heu­reu­se­ment que j’ai pu fina­li­ser vite, je n’aurai pas pu conti­nuer à com­battre debout… La dou­leur m’a aus­si un peu gâché l’après-combat, je n’ai pas dit ni fait tout ce que j’aurai vou­lu. La céré­mo­nie d’adieu avec les gants au sol a été expé­diée car je vou­lais pou­voir m’assoir et soi­gner mon genou au plus vite ! Comme vous le savez j’en ai vu d’autres, alors pas d’inquiétudes les amis!”

Le Ban­ner a éga­le­ment pro­fi­té de son mes­sage pour évo­quer deux sub­ti­li­tés que le public a pu consta­ter lors du combat.

“Ma musique d’entrée en deux par­ties était pour ma femme Cora­lie et pour mon ami Pas­cal ” Pakak” Igli­cki qui me manque beau­coup, il était là à mes débuts, il devait être aus­si là avec nous via cette chan­son pour le com­bat final en France!”

“La ser­viette rouge était en hom­mage à Anto­nio Inoki récem­ment décé­dé, il était un per­son­nage mythique des sports de com­bats japo­nais, j’ai beau­coup tra­vaillé avec lui, je le res­pec­tais pro­fon­dé­ment, qu’il repose en paix.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.