Connect with us
Anthony-Joshua-usyk 7

L’an­cien double cham­pion des poids lourds Antho­ny Joshua ne pense pas avoir obte­nu le res­pect qu’il mérite, en par­ti­cu­lier de la part des médias qui se trouvent aux États-Unis.

Joshua cher­che­ra à renouer avec la vic­toire lors de son com­bat revanche avec Olek­san­dr Usyk pré­vu le 20 août en Ara­bie saou­dite, pour les titres IBF, IBO, WBO, WBA des poids lourds.

Usyk a vain­cu Joshua en douze rounds en sep­tembre de l’an­née der­nière au Tot­ten­ham Hots­pur Stadium.

Joshua a fait ses débuts aux États-Unis en juin 2019 au Madi­son Square Gar­den de New York et cela s’est ter­mi­né par un désastre lors­qu’il a été envoyé au sol à quatre reprises par Andy Ruiz avant que le com­bat ne soit stop­pé lors du round sept.

Six mois plus tard, en Ara­bie saou­dite, Joshua s’est ven­gé en bat­tant faci­le­ment le Mexi­cain sur une déci­sion una­nime lar­ge­ment méritée.

“AJ” pense que le résul­tat du pre­mier com­bat contre Ruiz a affec­té sa cré­di­bi­li­té aux États-Unis.

“J’ai l’im­pres­sion de n’a­voir jamais eu ce res­pect. Quand je suis arri­vé dans cette divi­sion, c’é­tait fou et j’ai pen­sé “lais­sez-moi entrer dans ce jeu et affron­ter n’im­porte qui, tout le monde, peu importe qui”. C’est peut-être parce que j’é­tais bri­tan­nique que per­sonne ne res­pec­tait mon truc”, a décla­ré Joshua à JD Sports.

“Je vou­lais ame­ner la divi­sion des poids lourds en Grande-Bre­tagne et mon­trer que nous sommes solides. Parce que je pense que par­fois les gens pensent que nous buvons du thé et man­geons des bis­cuits et que nous nous asseyons avec la reine. J’a­vais l’ha­bi­tude d’a­voir des gens qui disaient des choses comme ‘yo AJ, mon pote, com­ment est la reine ?’ Les gens sem­blaient juste pen­ser que j’é­tais Antho­ny Joshua qui aimait se regar­der dans le miroir et qui avait un ego.”

“Quand le grand Antho­ny Joshua gagne­ra et devien­dra triple cham­pion du monde des poids lourds, je ne vais pas sau­ter sur les cein­tures, car vous devez apprendre à ME res­pec­ter en tant que per­sonne. Je ne veux pas être res­pec­té à cause des cein­tures que je détiens. Je veux être res­pec­té pour l’homme que tu vois.”

Cliquer commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *