Connect with us

Actualités

Morgan Charrière : ‘je ne suis pas un YouTuber, je suis un combattant avant tout”

Star des médias sociaux ou pas, Morgan Charrière n’a aucun problème à laisser ses poings parler pour lui et faire taire les gents.

Morgan CHARRIERE vs Lewis MONARCH à Londres au Cage Warriors 106

Star des médias sociaux ou pas, Morgan Charrière n’a aucun problème à laisser ses poings parler pour lui et faire taire les gents.

La pre­mière défense du titre de Cage War­riors de Char­rière n’est que dans quelques heures main­te­nant et il est aujourd’­hui plus célèbre qu’il ne l’a jamais été. Sa pré­sence sur les réseaux sociaux est vali­dée par tout le monde dans la divi­sion poids plume du Cage War­riors, pour le meilleur et pour le pire, et “The Last Pirate” ne pour­rait pas être plus heu­reux avec les fans qu’il a accu­mu­lés. Cela dit, si cer­tains pensent qu’il est en fait plus une star des réseaux sociaux qu’un com­bat­tant, Mor­gan Char­rière affirme que non.

“Je pra­tique les arts mar­tiaux depuis l’âge de six ans ; J’ai beau­coup pra­ti­qué le MMA”, a expli­qué Char­rière. “J’ai beau­coup de com­bats, beau­coup de com­bats pro­fes­sion­nels. Je suis un com­bat­tant avant tout.”

Au cours des der­nières semaines, son adver­saire du Cage War­riors 122, Jor­dan Vuce­nic, a remis en ques­tion les connais­sances de MMA de l’énorme base de fans de Char­rière. Il remet en ques­tion leur amour pour ce sport et rejette leur MP “rageux” qu’il reçoit d’eux sur les réseaux sociaux.

Char­rière admet qu’ils n’ont peut-être pas été des incon­di­tion­nels du MMA depuis tou­jours, mais il sai­sit l’op­por­tu­ni­té qu’il a d’in­tro­duire ses fol­lo­wers au monde du MMA, un monde dont il est tom­bé amou­reux à l’âge de six ans.

“Avant moi, je pense que beau­coup d’entre eux ne connais­saient pas le MMA, donc ils ne suivent pas le MMA, ils me suivent sim­ple­ment”, a décla­ré Char­rière. “C’est donc dif­fé­rent. C’est comme si j’initiais de nou­velles per­sonnes au MMA, parce que ces per­sonnes qui me suivent suivent main­te­nant le sport. Ils semblent aimer ça ; ils semblent venir aux évé­ne­ments pour me voir afin de voir plus de MMA.”

morgan charriere MMA

La convic­tion per­son­nelle de Char­rière est qu’il n’est pas seule­ment une per­sonne très appré­ciée sur les réseaux sociaux, mais aus­si qu’il per­met a un large public de vivre la révo­lu­tion fran­çaise de MMA.

Ses fans fonc­tionnent sur une loyau­té dif­fi­cile à obte­nir en dehors de l’UFC. Ils prennent note de tout ce qui est dit pour le meilleur ou pour le pire de ses adver­saires. Si vous l’at­ta­quez, il vaut mieux éga­le­ment désac­ti­ver vos noti­fi­ca­tions. Char­rière ne réagit pas parce qu’il n’a jamais à le faire et Il l’a déjà vécu.

“Ils n’oublient pas sur Twit­ter”, a dit Char­rière en riant. “Je pense qu’il y avait pas mal de ten­sion lors de mon com­bat avec Dean True­man. C’é­tait mon der­nier com­bat avant de deve­nir cham­pion poids plume et il y avait un peu d’élec­tri­ci­té dans l’air mais je n’aime pas faire du trash tal­king avec les gens, c’é­tait lui qui par­lait mal sur Twit­ter à mes fol­lo­wers, ils répon­daient pour moi.

La boites de MP de Vuce­nic a déjà été satu­rées par les sym­pa­thi­sants de “The Last Pirate” et bien que Char­rière n’ait pas peur de s’en­ga­ger ver­ba­le­ment, ce n’est pas son style. Pour ceux qui doutent de sa cré­di­bi­li­té et de ses com­pé­tences, il a un mes­sage très simple.

“Ils peuvent dire ce qu’ils veulent parce que quand nous entre­rons dans la cage, ils sau­ront que je ne suis pas un You­Tu­ber”, a décla­ré Char­rière. « Je suis le cham­pion poids plume en titre du Cage War­riors. Je pense que je peux prou­ver que je ne suis pas seule­ment un You­Tu­ber. S’ils veulent me regar­der comme ça, ils le peuvent, mais quand ils per­dront contre moi, ils n’au­ront aucune excuse.”

Source UFC.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.