Suivez-nous
LNF preparation mentale

Actualités

Fernand Lopez affirme que Francis Ngannou a conseillé à l’UFC de ne pas signer Ciryl Gane

Francis Ngannou fernand lopez

Alors que tout le monde est impatient de pouvoir suivre le combat historique entre Francis Ngannou et Ciryl Gane, la rivalité et le scénario sont montés un cran au dessus encore depuis la semaine dernière. Tout a commencé par une rencontre maladroite dans les coulisses de l’UFC 268.

Alors que Ngannou était présent pour soutenir son compatriote champion d’Afrique Kamaru Usman, Fernand Lopez et Ciryl Gane étaient avec Nassourdine Imavov pour son combat contre Edmen Shahbazyan. Une vidéo a été publiée vers la fin de l’événement montrant le champion des poids lourds passant devant l’équipe MMA Factory en les snobant.

Après que Gane ait exprimé sa déception face à l’attitude de son pair, Fernand Lopez a également abordé l’incident et son histoire avec Ngannou. Lors d’une apparition dans The MMA Hour d’Ariel Helwani, l’homme de 42 ans a discuté de leur “rencontre” dans les coulisses, tout en affirmant qu’il avait expulsé le Camerounais de son gymnase pour avoir refusé de payer les frais d’adhésion.

Par la suite, Lopez a déclaré à Helwani qu’avant que Gane ne soit signé par l’UFC, le matchmaker Mick Maynard avait interrogé Ngannou sur le Français, qui était son coéquipier à l’époque. Selon l’entraîneur, Ngannou a déclaré à Maynard que “Bon Gamin” n’était pas assez bon pour l’UFC. Voici une traduction d’un article publier par MMANews.com

“À l’époque (au début de la carrière de Ngannou), ce que je faisais était qu’à chaque fois qu’ils (les combattants du MMA Factory à l’UFC) avaient une interview, je leur demanderais d’évoquer le nom de Francis Ngannou ; De dire son nom. Alors, à chaque fois qu’ils allaient faire une interview, ils devaient dire : ‘Oh, on a tellement de bons talents, tu le sauras, tu connaîtras bien assez tôt Francis Ngannou.’ C’est comme ça que j’essayais de construire son nom… C’est comment j’avais l’habitude de faire connaitre les gars.”

“En fait, j’ai fait la même chose pour Ciryl Gane… J’ai essayé de le signer avec Mick Maynard. Et vous savez quoi, Francis est retourné à Vegas et il m’a dit : « Hé, j’avais Mick et il m’a demandé si le jeune homme de mon gym, Ciryl Gane, était bon.” Et j’ai dit : “Oh ouais, il l’a fait ?” Il a dit: “Oui, mais vous savez quoi, parce que les gens dans le matchmaking, parce qu’ils s’attendent à ce que je sois très, très élogieux sur le nom du gars, je n’ai pas dit ça, j’ai dit qu’il est pas mauvais, mais il n’est pas encore assez bon pour aller à l’UFC” Cela sort de la bouche de Francis Ngannou. Pour lui, c’est une stratégie pour que Mick Maynard ne s’imagine pas que lui et moi sommes sur la même longueur d’onde, ce qui n’est pas vrai.

Lopez a remis en question la décision de Ngannou de ne pas profiter de l’occasion pour faire entrer un de ses coéquipiers à l’UFC avec lui. Entre autres choses, Lopez a déclaré que la décision du champion de ne pas promouvoir Gane était l’un des facteurs à l’origine de la détérioration de sa relation avec Ngannou.

“La seule chose que nous pouvons dire à ce sujet, c’est que vous avez eu l’opportunité d’amener un nouveau gars, venant de votre gymnase, à l’UFC, et vous vous êtes donné la liberté de dire au matchmaker que le gars pourrait devenir un bon gars, mais que pour l’instant, il n’est pas assez bon.”

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *