Connect with us

Actualités

Affaire Mourad Aliev – Le Tribunal Arbitral du Sport rejette l’appel du CNOSF

Dimanche, le CNOSF et la Fédé­ra­tion Fran­çaise de Boxe ont dépo­sé un recours concer­nant la dis­qua­li­fi­ca­tion de ">

Affaire Mourad Aliev - Le Tribunal Arbitral du Sport rejette l'appel du CNOSF

Dimanche, le CNOSF et la Fédé­ra­tion Fran­çaise de Boxe ont dépo­sé un recours concer­nant la dis­qua­li­fi­ca­tion de Mou­rad Aliev aux Jeux Olym­piques de Tokyo. Ce mar­di, le Tri­bu­nal arbi­tral du sport (TAS) a annon­cé qu’il ne pren­drait pas en consi­dé­ra­tion cet appel, confir­mant ain­si les choix de l’arbitre.

L’in­for­ma­tion a été offi­cia­li­sée aujourd’­hui par le CNOSF et la FFB, Le TAS a reje­té la demande de révi­sion de dis­qua­li­fi­ca­tion du boxeur Fran­çais Mou­rad Aliev.

Selon le TAS, les déci­sions prisent sur l’aire de com­pé­ti­tion ne peuvent pas être chan­gées, sauf cas très rares.

“la déci­sion de l’arbitre de dis­qua­li­fier Mou­rad Aliev a eu lieu sur l’aire de com­pé­ti­tion”. “selon la juris­pru­dence constante du TAS, les déci­sions prises sur l’aire de com­pé­ti­tion ne sont pas ren­ver­sées sauf en de très rares circonstances.”

Si le TAS n’ex­clu pas le fait que l’ar­bitre du com­bat ait pu faire une erreur, il sou­tien par la pré­sente ce choix et confirme la dis­qua­li­fi­ca­tion d’Aliev.

Le CIO n’a d’ailleurs pas vrai­ment appré­cié le com­por­te­ment de Mou­rad suite à sa dis­qua­li­fi­ca­tion et dénonce un com­por­te­ment anti-sportif.

“Aliev a agi de manière irres­pec­tueuse envers l’arbitre”, “fait usage de gros­siè­re­tés à tra­vers des gestes clairs”, frap­pé une camé­ra et “créé une atmo­sphère très tendue”.

Le pré­sident de la FF Boxe, Domi­nique Nato est reve­nu sur cette der­nière annonce :

« Comme on le redou­tait, le recours dépo­sé devant le Tri­bu­nal arbi­tral du sport par la FF Boxe et le CNOSF deman­dant la révi­sion de la déci­sion don­nant injus­te­ment bat­tu notre boxeur Mou­rad Aliev a été rejetée”

“Je tiens à remer­cier le Comi­té natio­nal olym­pique et spor­tif fran­çais, son ser­vice juri­dique et sa Pré­si­dente, Bri­gitte Hen­riques, pour leur plus total sou­tien appor­té à notre boxeur et à notre Fédé­ra­tion dans cette démarche qui n’a mal­heu­reu­se­ment pas abou­ti. Ain­si se ter­minent pour nous ces Jeux olym­piques qui auront été catas­tro­phiques pour notre équipe en terme de résul­tats. Il nous reste à ana­ly­ser les causes exactes de cet échec et, très vite, nous tour­ner vers la pré­pa­ra­tion des JO de Paris en 2024 où nous allons tout mettre en œuvre pour retrou­ver des résul­tats signi­fi­ca­tifs à la hau­teur des ambi­tions de notre Fédération !”

(Cre­dit Pho­to : Luis ROBAYO / AFP)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous