Connect with us

Actualités

Corruption aux JO – Joe Joyce veut la médaille d’or de Tony Yoka

Joe Joyce

Le médaillé d’argent olym­pique Joe Joyce espère que le Comi­té inter­na­tio­nal olym­pique lui décer­ne­ra une médaille d’or à la suite de nom­breux rap­ports selon les­quels sa finale des super-lourds 2016 avec Tony Yoka était l’un des matchs mani­pu­lés aux Jeux de Rio.

Plus tôt cette semaine, un rap­port du pro­fes­seur Richard McLa­ren a révé­lé que 11 com­bats des Jeux de 2016, dont Joyce contre Yoka, étaient sou­mis à un “sys­tème de manipulation”.

Selon le rap­port de McLa­ren, il n’y a aucune preuve que l’un des com­bat­tants était au cou­rant de la corruption.

Joyce a main­te­nant rom­pu son silence sur la question.

“C’est triste de voir la cor­rup­tion dans n’im­porte quel sport, mais en par­ti­cu­lier dans la boxe, le sport que j’aime. Je crois fer­me­ment que j’ai été le vain­queur du match avec Tony Yoka et que j’ai méri­té la médaille d’or”, a décla­ré Joyce.

“Mais ce jour-là, je n’ai pas pris cette déci­sion et à l’é­poque je l’ai accep­tée. J’ai scan­né le rap­port Mcla­ren et j’ai lu qu’il y avait de la cor­rup­tion au sein de l’AI­BA et que la cor­rup­tion a affec­té le résul­tat de mon match pour la médaille d’or avec Tony Yoka.

“Si il y a eu cor­rup­tion, et il semble que c’est le cas, j’ai confiance que l’AI­BA et le CIO veille­ront à ce que l’in­té­gri­té du sport soit res­pec­tée et m’at­tri­bue­ront la médaille d’or. J’exa­mi­ne­rai le rap­port en détail avec mon équipe juri­dique et j’at­ten­drai la déci­sion de l’AI­BA et du CIO. La cor­rup­tion ne devrait jamais réussir.”

L’an­cien pré­sident de l’As­so­cia­tion inter­na­tio­nale de boxe, Wu Ching-kuo, aurait lais­sé “la mani­pu­la­tion s’épanouir”.

“L’AIBA a embau­ché le pro­fes­seur McLa­ren parce que nous n’a­vons rien à cacher. Nous tra­vaille­rons pour incor­po­rer toutes les recom­man­da­tions utiles qui sont faites. Nous pren­drons éga­le­ment des conseils juri­diques concer­nant les actions pos­sibles contre ceux qui ont par­ti­ci­pé à toute mani­pu­la­tion”, Umar Krem­lev , le nou­veau chef de l’AI­BA, a décla­ré dans un communiqué :

“Il ne devrait y avoir aucune place dans la famille Aiba pour qui­conque a arran­gé un combat.”

Pour rap­pel, le Pari­sien a révé­lé il y a quelques jours que plu­sieurs résul­tats de com­bats pour­raient avoir été mani­pu­lé lors des JO de 2016.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.