Connect with us

Actualités

Mehdi Zatout promet une guerre face à Capitan au ONE Championship

Mehdi Zatout one
Mehdi Zatout combattra pur la ceinture du ONE Championship le 24 septembre prochain

Meh­di Zatout est la preuve qu’un esprit guer­rier inébran­lable peut conduire à des résul­tats étonnants.

Le com­bat­tant fran­co-algé­rien n’a pas eu le che­min le plus facile depuis son arri­vée au ONE Super Series. Mais ses récentes vic­toires lui ont don­né l’op­por­tu­ni­té de défier le cham­pion du ONE Capi­tan Pet­chyin­dee Aca­de­my le ven­dre­di 24 septembre.

Après presque un an et demi loin de la com­pé­ti­tion, Zatout est reve­nu sur le ring en 2020 et a rem­por­té deux vic­toires consé­cu­tives contre Vic­tor Pin­to et Han Zi Hao. Mais, mal­gré ses récents suc­cès, Meh­di a été sur­pris par cette oppor­tu­ni­té de com­battre pour l’or du ONE Cham­pion­ship.

« Quand j’ai reçu l’offre par télé­phone, j’ai dû dire : « S’il vous plaît, répé­tez ce que vous avez dit, car je ne peux pas vous croire » », se souvient-il.

« Pour moi, reve­nir dans la course [et obte­nir le titre mon­dial] est tel­le­ment incroyable. C’est un grand rêve pour moi. Je veux rendre ma famille et mon équipe fiers.”

À 37 ans, Zatout a neuf ans de plus que son rival, et ce sera pro­ba­ble­ment sa der­nière chance de se pré­sen­ter pour une cein­ture du ONE.

Cepen­dant, comme l’a mon­tré “Dia­mond Heart”, l’âge n’est qu’un nombre. Il a usur­pé des adver­saires plus jeunes comme Han Zi Hao et Leo Pin­to lors de ses deux der­nières sor­ties, et le repré­sen­tant du Venum Trai­ning Camp Thaï­lande pense qu’il est dans la meilleure forme de sa vie.

Mehdi Zatout

« Oui, j’ai 37 ans main­te­nant, mais je me sens mieux qu’à 25 ans. Croyez-moi, je me sens bien et je ne lais­se­rai pas pas­ser cette chance », dit-il.

« L’âge n’a pas d’im­por­tance. Il s’a­git de ce qu’il y a à l’in­té­rieur, de ce que sera votre men­ta­li­té et de qui sera le plus déter­mi­né. Vous ver­rez ma moti­va­tion est plus forte que la sienne.”

Le chal­lenge à venir sera loin d’être facile, cependant.

Capi­tan est dans une forme spec­ta­cu­laire depuis son entrée dans ONE Super Series. Il a réa­li­sé une entrée fra­cas­sante avec un KO record en seule­ment six secondes contre Petch­ta­nong Pet­ch­fer­gus en sep­tembre 2020, un exploit dont Zatout a sa propre opinion.

« Pour moi, c’é­tait un coup de chance au pre­mier round avec Petch­ta­nong. Oui, c’é­tait bien, mais un coup de chance. Féli­ci­ta­tions à lui », dit-il.

Le deuxième com­bat pro­mo­tion­nel du repré­sen­tant de la Pet­chyin­dee Aca­de­my a eu une bien plus grande consé­quence pour “Dia­mond Heart”.

Capi­tan a défié l’é­tu­diant et ami de Zatout, Ala­ver­di “Baby­face Killer” Rama­za­nov pour son titre mon­dial ONE Ban­tam­weight Kick­boxing en jan­vier et a éli­mi­né le Russe au deuxième round pour rem­por­ter la ceinture.

Alors que le vété­ran fran­co-algé­rien ne pense pas que Rama­za­nov était à son meilleur pour ce com­bat, il a un désir ardent de ven­ger son élève.

Mehdi Zatout

“Ce com­bat sera une grande guerre parce que je suis tou­jours en feu depuis le der­nier com­bat, quand il a com­bat­tu avec Ala­ver­di”, dit-il. « J’ai gar­dé cette flamme. La guerre arrive, et je ne m’en­fui­rai pas.”

Avec cette faim en lui, “Dia­mond Heart” est prêt à aller là où les autres n’i­ront pas.

Zatout sait que Capi­tan est un com­bat­tant intré­pide qui avan­ce­ra et sera dur au mal, mais il est prêt à ren­con­trer la vedette thaï­lan­daise au milieu du ring et à le jouer à son propre jeu.

“Capi­tan est un grand com­bat­tant, agres­sif et intel­li­gent aus­si. Je serai plus agres­sif et plus intel­li­gent que lui », dit-il.

« Il se pré­sente avec des coups de pied et des coups de poing comme de nom­breux com­bat­tants. Je mon­tre­rai ma vitesse, mes com­pé­tences en boxe, ma puis­sance et mon car­dio le jour J. Je pense que nous avons beau­coup de chances de gagner.”

Zatout pen­sait peut-être qu’il n’au­rait jamais la chance de se battre pour la cein­ture du ONE Super Series, mais main­te­nant qu’il est là, il ne la lais­se­ra pas s’échapper.

La star fran­co-algé­rienne a tra­vaillé dur pour en arri­ver là au cours de son par­cours de 27 ans dans les arts mar­tiaux, lors duquel il a rem­por­té un titre mon­dial ISKA et un titre mon­dial WBC Muay Thai.

Mais le titre mon­dial du ONE Ban­tam­weight Kick­boxing est le titre le plus pres­ti­gieux avec la cein­ture du GLORY, et rem­por­ter ce cham­pion­nat serait la plus grande récom­pense pour ses années de dévoue­ment et de sacrifice.

“Je suis fier de moi et il est main­te­nant temps de mettre la cein­ture sur mon épaule”, dit-il. « Je pense que je vais pleu­rer [si je gagne la cein­ture]. Ce sera for­mi­dable pour moi, pour tout ce que j’ai fait dans ma car­rière. Je ne lais­se­rai pas pas­ser cette chance.”

Source : Onefc.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.