Connect with us
gva 3 banniere

UFC - Ultimate Fighting Championship

Ciryl Gane – Le départ de l’UFC de Francis Ngannou, son combat avec Jon Jones

ciryl gane ufc 285

Ciryl Gane ne savait pas que Fran­cis Ngan­nou quit­tait l’UFC au moment où il a pos­té un mes­sage sur Twit­ter pour défier Jon Jones.

Quelques jours plus tard, cepen­dant, Gane a appris qu’il affron­te­ra Jones à l’UFC 285 le 4 mars pour cou­ron­ner un nou­veau cham­pion des poids lourds de l’UFC. La pro­mo­tion n’a pas été en mesure de s’en­tendre avec Ngan­nou sur un nou­vel accord et l’a libé­ré de toutes les obli­ga­tions contrac­tuelles, fai­sant de lui un agent libre.

“Tout le monde connaît la situa­tion avec Fran­cis et Jon Jones”, a expli­qué Gane lors­qu’il a été inter­ro­gé sur son tweet lors de la confé­rence de presse d’a­près-com­bat de l’UFC Vegas 67. ” Nous allons attendre com­bien de temps ? Com­bien de fois allons-nous attendre ? Alors les gars, nous sommes là. Je pense que c’é­tait une excel­lente déci­sion. Vingt-quatre heures après, nous avons eu une excel­lente nou­velle. Je suis vrai­ment, vrai­ment heureux.”

A lire aus­si : Stipe Mio­cic veut le vain­queur du com­bat Jon Jones contre Ciryl Gane.

Gane, qui comp­tait autre­fois Ngan­nou comme coéqui­pier et par­te­naire d’en­traî­ne­ment au début de sa car­rière de MMA, ne sait pas ce que l’an­cien cham­pion des poids lourds fera ensuite, encore moins ce qui a conduit le Came­rou­nais à deve­nir agent libre.

Le départ de Ngan­nou annule éga­le­ment toute chance que Gane puisse avoir une revanche après avoir per­du contre “The Pre­da­tor” par déci­sion una­nime à l’UFC 270. Rien de tout cela ne semble déran­ger Gane, car il pré­fére regar­der en avant.

“Peut-être que trois jours après le com­bat contre Fran­cis, après avoir per­du, j’a­vais déjà hâte de voir la suite”, a décla­ré Gane. “Je regarde vers l’avenir.”

“Je ne suis pas dans sa tête. Je ne sais pas quel est son plan. Je sais qu’il veut bou­ger, il veut faire pres­sion sur l’UFC, Dana [White] et [UFC COO] Hun­ter [Camp­bell], il a pos­té sur Ins­ta­gram des pho­tos avec une autre orga­ni­sa­tion, des trucs comme ça, évo­qué un com­bat en boxe avec Tyson Fury. Peut-être qu’il vou­lait par­tir. Je ne sais pas exac­te­ment, mais ce n’est pas mon souci.”

Pen­dant des mois, il est appa­ru que Ngan­nou était en lice pour affron­ter Jones alors que l’an­cien cham­pion des poids lourds légers de l’UFC tra­çait son che­min pour conqué­rir une deuxième divi­sion après avoir domi­ner la caté­go­rie des ‑93kg.

Main­te­nant, l’at­ten­tion se tourne vers le match Jones-Gane. Le poids lourd fran­çais pense qu’il pré­sente un défi bien dif­fé­rent et poten­tiel­le­ment plus dif­fi­cile que Ngannou.

“Je sais que j’ai un bon jeu de jambes au début, je pense que je suis un peu plus équi­li­bré [que Ngan­nou]”, a décla­ré Gane. “Je res­semble un peu plus à Jon Jones. Oui, quand vous avez un grand gars qui veut juste vous tuer d’un coup de poing, c’est plus facile pour un gars bien équi­li­bré et intel­li­gent comme Jon Jones de gérer la situation.”

“Moi aus­si, je ne suis pas comme ça. J’aime gérer la situa­tion. Ça va être vrai­ment bien.”

À bien des égards, Gane est tou­jours en train de prendre de l’ex­pé­rience et d’ap­prendre. Il n’a fait ses débuts en MMA qu’en 2018, sept ans après que Jones soit deve­nu cham­pion de l’UFC pour la pre­mière fois.

Quand il a fina­le­ment com­men­cé, Gane a admi­ré le talent de Jones alors que l’an­cien cham­pion des poids lourds légers est deve­nu sans doute l’un des plus grands com­bat­tants de l’his­toire du sport. Affron­ter quel­qu’un comme Jones est exac­te­ment ce que Gane a tou­jours vou­lu, et il bouillonne d’im­pa­tience alors qu’il se pré­pare pour leur match en mars.

“Quand j’ai com­men­cé à regar­der le MMA, Jon Jones était l’un de mes com­bat­tants pré­fé­rés”, a révé­lé Gane. “Je l’ai encore plus appré­cié quand j’ai com­men­cé le MMA, parce que je suis un fan de tous les sports que regroupe le MMA, et quand vous regar­dez un gars comme Jon Jones, qui est bien équi­li­bré comme ça, vous l’ap­pré­ciez vrai­ment. Il est le GOAT. Regar­dez sa carrière.”

“Aujourd’­hui, je suis un jeune com­bat­tant, et je pense que c’est le rêve de tout jeune com­bat­tant de se battre contre le GOAT. C’est vrai­ment fou pour moi.”

L’é­vé­ne­ment prin­ci­pal de l’UFC 285 ser­vi­ra éga­le­ment de deuxième oppor­tu­ni­té à Gane de deve­nir cham­pion incon­tes­té des poids lourds après avoir échoué lors de sa pré­cé­dente ten­ta­tive contre Ngan­nou. Il a éga­le­ment l’op­por­tu­ni­té de faire subir à Jones la pre­mière défaite légi­time de sa car­rière (la seule défaite actuelle sur le CV de Jones est sur­ve­nue par dis­qua­li­fi­ca­tion dans un com­bat contre Matt Hamill que Jones domi­nait), ce qui serait éga­le­ment un énorme accomplissement.

Lors­qu’on lui a deman­dé lequel des deux signi­fiait le plus pour lui [gagner la cein­ture ou vaincre Jones], Gane ne pou­vait que sourire.

“Les deux vont m’ai­der à déve­lop­per ma car­rière, et les deux sont vrai­ment exci­tants”, a décla­ré Gane. “C’est une excel­lente ques­tion. Tous les deux. Parce que je n’ai jamais eu cette cein­ture, et parce que me battre contre ce type va être vrai­ment fou.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.