Connect with us
glory 83 ppv

UFC - Ultimate Fighting Championship

Kamaru Usman compare le Headkick d’Edwards à un ‘Hail Mary’

kamaru usman ufc hail mary

Kama­ru Usman à subit sa pre­mière défaite à l’UFC mais reste de bonne humeur.

Le règne de longue date d’Us­man en tant que cham­pion des poids wel­ters a pris fin same­di der­nier à l’UFC 278 lorsque Leon Edwards a décro­ché un superbe head­kick dans la der­nière minute du com­bat. “The Nige­rian Night­mare” était à moins de 60 secondes de défendre son titre jus­qu’à ce que ce moment his­to­rique se produise.

“C’é­tait un super coup, je parle de Hail Mary au Super Bowl”, a décla­ré Usman à TMZ. “C’é­tait un super coup, mec.”

“Ce n’est pas dif­fi­cile du tout [de regar­der ça]. Savez-vous à com­bien de per­sonnes j’ai fait ça ? C’est arri­vé, et c’est la belle chose à pro­pos de ce sport, cela arrive, mais nous oublions ce qui se pas­sait réel­le­ment dans ce com­bat. Je ne suis pas du tout abat­tu. C’est presque comme si tout le monde en était plus triste que moi. Tout le monde est plus émo­tif que moi. Pour moi, cela me per­met de savoir que les gens se sou­cient, qu’ils sont investis.”

“Je pen­sais que j’é­tais célèbre avant, mais pu***, avec ce qui s’est pas­sé, oh, je suis célèbre maintenant.”

“Cela me donne juste plus de moti­va­tion pour le retour, et je suis juste exci­té pour la suite. J’ai main­te­nant une rare oppor­tu­ni­té d’ins­pi­rer et de moti­ver les gens à se rele­ver après être tom­bé. Je suis exci­té de pou­voir le faire.”

Edwards se retrouve dans une situa­tion très inté­res­sante qui pour­rait le mener au com­bat le plus lucra­tif de sa car­rière. Alors que le pré­sident de l’UFC, Dana White, pense qu’Ed­wards et Usman se retrou­ve­ront, mais il y a poten­tiel­le­ment d’autres options en jeu.

Avec Kham­zat Chi­maev com­bat­tant Nate Diaz à l’UFC 279, et l’his­toire qu’il a avec Jorge Mas­vi­dal, il y a d’autres options intéressantes.

Aux yeux d’Us­man, il n’y a qu’un seul com­bat qui doit avoir lieu, la tri­lo­gie à Londres.

“Quoi d’autre a du sens ? Je veux dire, regar­dez la divi­sion”, a expli­qué Usman. “C’est abso­lu­ment ce qui va se pas­ser ensuite. J’ai par­lé à Dana et nous allons voir, lais­sez-le faire son tra­vail, et nous ver­rons quelle date a du sens. Ce sera au début de l’an­née prochaine.”

“J’al­lais essayer d’en pres­ser [un autre] cette année, mais je pré­fère au début de l’an­née pro­chaine, et je veux aller en Angle­terre. Je rêve d’al­ler en Angle­terre. J’ai l’im­pres­sion que c’est ma deuxième mai­son [parce que] l’An­gle­terre est à moi­tié Afri­caine. Les gens ne le savent pas, mais il est temps d’al­ler là-bas et de diver­tir les Anglais. Et quelle meilleure his­toire ? Vous ne pour­riez pas mieux écrire cela.”

Usman a échoué dans sa ten­ta­tive d’é­ga­li­ser la série sans défaite d’An­der­son Sil­va (16) same­di et a mis fin à son règne avec cinq défenses de titre réus­sies, soit quatre de moins que Georges St-Pierre.

Avec une vic­toire sur Edwards à son actif en décembre 2015 et la fin incroyable de leur deuxième ren­contre, Usman est heu­reux pour son adver­saire et est ravi d’a­voir l’op­por­tu­ni­té de rega­gner le titre au début de 2023.

“J’aime Léon. J’ai tou­jours aimé Leon”, a décla­ré Usman. “En fait, je suis Leon sur les réseaux sociaux, c’est bizarre. Il ne me suit pas, mais c’est comme ça.”

“J’aime Leon et je suis très heu­reux pour Leon. Dans un sens, il a sui­vi le même che­min, le même voyage que moi, il me rap­pelle un peu moi. Mais c’est for­mi­dable pour son his­toire, et c’est encore plus grand pour mon his­toire, alors nous allons la reprendre. Il vou­lait se battre à Londres depuis un moment, et main­te­nant il l’a. Main­te­nant, vous l’a­vez, et c’est un gros pro­blème. C’est un méga-com­bat. Féli­ci­ta­tions à Léon. Quelle belle tech­nique, quel Ave Maria. C’est pour­quoi j’aime ce sport : tout peut arri­ver à tout moment, et c’est défi­ni­ti­ve­ment arrivé.”

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.