Connect with us

UFC

UFC : Manon Fiorot n’a “pas peur” d’Erin Blanchfield

Conférence de presse

Manon Fio­rot (11–1) est convain­cue d’a­voir atteint la ligne d’ar­ri­vée dans sa quête d’un com­bat pour la cein­ture de l’UFC.

Ce same­di, Fio­rot affron­te­ra Erin Blan­ch­field (12–1) en tête d’af­fiche de l’UFC Fight Night Atlan­tic City qui se tien­dra au Board­walk Hall. C’est un com­bat cru­cial pour la divi­sion des poids mouches fémi­nins, met­tant en jeu les deux pré­ten­dantes les plus dignes de dis­pu­ter le titre.

Bien que l’UFC n’ait pas encore offi­ciel­le­ment dési­gné le com­bat comme un éli­mi­na­toire pour le titre, la Fran­çaise s’at­tend à obte­nir sa chance si elle l’emporte contre l’Américaine.

“Évi­dem­ment, je méri­tais déjà deux fois le com­bat pour le titre, mais c’est comme ça que va la vie. Par­fois, il y a des bles­sures et d’autres choses”, a décla­ré Fio­rot lors de la jour­née média­tique de l’UFC mer­cre­di. “C’est comme ça que ça se passe. Donc, bien sûr, je crois que le pro­chain com­bat sera pour le titre, et je sais qu’ils doivent faire la tri­lo­gie (d’a­bord), donc j’at­ten­drai, pas de pro­blème. Le pro­chain, c’est le titre.”

Le titre des poids mouches fémi­nins de l’UFC est actuel­le­ment déte­nu par la mexi­caine Alexa Gras­so (16–3‑1), qui devrait affron­ter Valen­ti­na Shev­chen­ko (23–4‑1) dans une tri­lo­gie plus tard cette année après avoir ter­mi­né de coa­cher cette sai­son de “The Ulti­mate Fighter”.

Fio­rot estime avoir déjà fait bien plus qu’as­sez pour méri­ter un com­bat pour le titre, et battre Blan­ch­field ne fera que le confir­mer. C’est pour­quoi la Niçoise a décla­ré qu’elle ne vou­lait pas dis­pu­ter un autre com­bat après same­di, à moins que ce ne soit pour une cein­ture UFC.

“Pour un titre (inté­ri­maire), oui, je suis ouverte à ça si c’est ce genre de com­bat, mais pas juste un com­bat nor­mal”, a expli­qué Fiorot.

En ce qui concerne le com­bat, « The Beast » se sent confiante et sait qu’elle repar­ti­ra avec la vic­toire. Elle est prête pour le défi qu’est Blanchfield.

“Je pense que ce sera un contraste de deux styles de com­bat dif­fé­rents”, a décla­ré Fio­rot à pro­pos du match. “Je sais ce qu’elle va faire : res­ter près de moi, essayer de me mettre au sol. Je suis pré­pa­rée et prête. Je n’ai pas peur, et je sais que je peux gérer les deux situations.”

Cliquer commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *