Suivez-nous
LNF preparation mentale

Boxe

A.GOULAMIRIAN vs A. KNYAZEV le 20 MAI « BACK TO GLORY »

Le 20 mai prochain au Palais des Sports de Paris se déroule la soirée «  Back To Glory  » organisée par Sebastien Acariès sous les caméras de C

Le 20 mai prochain au Palais des Sports de Paris se déroule la soirée «  Back To Glory  » organisée par Sebastien Acariès sous les caméras de Canal +.
Afin d’appréhender au mieux cette soirée avec comme main event le championnat du monde WBA entre le Français Youri Kalenga et le Cubain Yunier Dorticos, nous vous proposons une présentation détaillée des combats d’encadrement.
Voici celle du combat qui oppose le Français Arsen Goulamirian au Russe Andrey Knyazev.

Arsen Goulamirian (28ans, 16-0, 10 K-O) est l’actuel deuxième meilleur boxeur de l’hexagone dans la catégorie des lourds-légers (41e mondial).
Retour sur les moments forts de sa carrière professionnelle commencée le 27 mai 2011  :

Arsen Goulamirian ne pouvait pas rêver mieux pour son premier combat, il fait arrêter par l’arbitre le polonais Adrian Bleszynski au premier round. Pour son quatrième combat en mars 2013, il fait tomber l’invaincu gabonais Taylor Mabika (9-0, 8 K.-O). Très vite il s’ouvre à l’étranger en allant boxer victorieusement au Canada en 2014 et en Belgique où il a vaincu le vieux briscard Ismail Abdoul (59-37) en mai 2015. Pour son retour en France, il ne fait pas dans les détails face à l’Algérien Mohamed Azzaoui pourtant plus expérimenté mais arrêté par l’arbitre à la première reprise. Pour son combat au Cirque d’Hiver lors de la soirée «  BOXE  » organisée par Malamine Koné en décembre 2015, il stoppe son compatriote Isossa Mondo au sixième round grâce à une palette de coups tous aussi lourds les uns que les autres. En janvier dernier, il met K.-O le croate Tomislav Rudan à la deuxième reprise. Deux mois plus tard, Il vient à bout de l’expérimenté Tchèque Lubos Suda et devient le nouveau champion international WBA. Pour son dernier combat, il subtilise le titre national à son compatriote David Radeff en le stoppant à la cinquième reprise par arrêt de l’arbitre alors que ce dernier le défendait pour la première fois.

Andrey Knyazev (30ans, 13-2, 7 K.-O) est l’actuel huitième meilleur boxeur russe dans la catégorie des lourds-légers (88e mondial).
Retour sur les moments forts de sa carrière professionnelle commencée le 17 mars 2012  :

Andrey Knyazev commence avec des combats mineurs jusqu’en octobre 2013 où il décroche le titre vacant PABA contre l’Azerbaïdjan Ananr Mammadov. A la grande surprise générale, il perd aux points pour son dernier combat de l’année 2013 contre le Biélorusse Yury Bykhautsou qui affichait un palmarès comportant quasiment autant de défaites que de victoires (6-5). Pour son premier combat de l’année 2014, il décroche en avril le titre national en faisant arrêter Ruslan Semenov par l’arbitre à la quatrième reprise. Il ne s’arrête pas là puisqu’en septembre il devient le nouveau champion WBO Oriental par vacance du titre suite à son combat contre le géorgien Shalva Jomardashvili. En avril 2015, il perd ce titre lors de sa première défense contre l’Ukrainien Oleksandr Usyk qui se solde par un arrêt de l’arbitre à la huitième reprise. Il se remet de cet échec en conservant son titre national par décision unanime contre son compatriote Ilya Rolgeyzer.
En février 2016, il a mis K.-O le Camerounais Steve Tagnang Momo pour son premier combat de reprise.

Sur le papier, l’avantage est clairement accordé à Arsen Goulamirian de par son expérience et sa boxe spectaculaire. De plus c’est un boxeur qui ne calcule pas ses combats, comme nous l’avons vu précédemment, il a affronté tout type de profils tout en restant invaincu. On ne peut pas dire pas pareil concernant Andrey Knyazev qui a longtemps combattu des boxeurs inexpérimentés. De plus, sur ses deux derniers combats il a affronté des novices. Ce qui n’est pas le cas du français qui a été d’ailleurs beaucoup plus actif en ce début d’année avec deux combats supplémentaires, tous arrêtés avant la limite.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *