Connect with us

GLORY Kickboxing

Badr Hari – Dans le ring, la peur disparait

La super­star du kick­boxing Badr Hari a fait une appa­ri­tion à la télé­vi­sion Néer­lan­daise ce mar­di dans le cadre de son pro­chain com­bat qui l’op­po­se­ra à Benj

Badr Hari - Dans le ring, la peur disparait

La super­star du kick­boxing Badr Hari a fait une appa­ri­tion à la télé­vi­sion Néer­lan­daise ce mar­di dans le cadre de son pro­chain com­bat qui l’op­po­se­ra à Ben­ja­min Adeg­buyi le 7 novembre à l’oc­ca­sion du GLORY 76 qui se tien­dra à Rotterdam.

Pré­sent lors du Talk Show “Jinek”, Badr a éga­le­ment par­lé d’une éven­tuelle tri­lo­gie avec le cham­pion en titre de la divi­sion reine du Glo­ry Rico Verhoe­ven, vain­queur sur le Maro­cain par TKO en décembre dernier.

Lorsque la ques­tion lui a été posée de savoir s’il avait com­men­cé par étu­dier son pro­chain adver­saire, Adeg­buyi, Badr a répondu :

“Non pas encore, mais je vais com­men­cer. Je vais cher­cher son point faible et ses (mau­vaises) habitudes.”

Le pré­sen­ta­teur lui a éga­le­ment deman­dé s’il serait tes­té pour le coro­na­vi­rus et Badr a avoué qu’il ne savait pas vrai­ment ce qui était prévu.

Concer­nant son der­nier com­bat avec Rico, Badr a déclaré :

“Cela m’a fait pen­ser à quel point vous pou­vez être mal­chan­ceux. Je vou­lais gagner pour mes enfants, depuis que je les ai, je suis deve­nu un com­bat­tant encore plus dangereux.”

“Je veux gagner pour mes enfants prin­ci­pa­le­ment, je ne veux pas que, quand ils aillent à l’é­cole, ils entendent d’autres enfants se moquer d’eux par ce que leur père à perdu.”

“Cela dit les bles­sures font par­ties du jeu, vous ne pou­vez pas empê­cher ça.”

“Regar­dez Max Vers­tap­pen qui a eu plu­sieurs cre­vai­sons à la suite, cela ne peut pas se contrô­ler, c’est pareil en kickboxing.”

La ques­tion de savoir si Badr avait déjà eu peur de faire un com­bat a éga­le­ment été posée, le repré­sen­tant du Mike’s Gym a répondu :

” Je n’ai pas peur, mais je me sou­viens encore de quand j’ai du affron­ter Sem­my Schilt qui mesure plus de deux mètres. Quand je l’ai vu pour la pre­mière fois, je me suis dit que j’a­vais peut-être fait une erreur. Mais dans le ring la peur dis­pa­rait et vous vous lancez.”

Com­battre sans public ne semble pas être un pro­blème pour Badr.

“Vous vous entrai­nez sans public dans le gym­nase. Ce sont des temps nou­veaux et nous devons nous adap­ter. Au japon, ils étaient tout le temps silen­cieux quand je com­bat­tais alors qu’aux Pays-bas c’é­tait sou­vent très bruyant. Ce sera une nou­velle expérience.”

La ques­tion de savoir si Badr allait de nou­veau com­battre Rico au mois de décembre a éga­le­ment été évoquée.

“J’es­père avoir un autre com­bat avec Rico, que cela soit en décembre ou en jan­vier, cela n’est pas encore fixé. Cela va dépendre, entre autres, de com­ment les gents vont accueillir ce pro­chain évé­ne­ment sachant qu’il sera exclu­si­ve­ment visible en direct via PPV.”

Badr Hari semble être un peu plus impli­qué que d’ha­bi­tude dans l’or­ga­ni­sa­tion des événements.

“Je suis étroi­te­ment impli­qué et je pense que le Glo­ry se porte bien mal­gré la pan­dé­mie du Covid-19. Nous devons nous assu­rer que les fans obtien­dront bien ce qu’ils attendent.”

Source : (www.vechtsportinfo.nl)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous